Agence QMI
Agence QMI

«Face au mur» à TVA: une belle surprise pour Maripier Morin

«Face au mur» à TVA: une belle surprise pour Maripier Morin

Photo Dario Ayala

Agence QMI

Maripier Morin semble avoir trouvé le projet parfait avec l'animation du nouveau jeu Face au mur, qui sera diffusée l'hiver prochain, à TVA.

Tous les éléments du concept sont en adéquation avec ce qu'elle aime et avec sa vision de la vie. «En faisant des recherches avant d'accepter le projet, je me suis aperçue que c'est le joueur de basketball, James LeBron, qui a conceptualisé l'émission et qui la produit, a-t-elle expliqué en entrevue. Instinctivement, ça a résonné en moi. Ce gars est un athlète qui a gagné des millions de dollars et qui a voulu créer un concept de télévision pour redonner de l'argent à des gens qui sont investis et impliqués dans leur communauté.»

Maripier et son conjoint, Brandon Prust, ont aussi cette démarche de s'impliquer dans leur communauté. «Je suis impliqué dans la Fondation des étoiles, mon chum a sa fondation. On essaie toujours de voir comment on peut donner et faire une différence.»

Si elle a accepté, c'est aussi bien entendu parce qu'elle aime profondément ce jeu et n'hésite pas à dire qu'elle aurait été déçue que quelqu'un d'autre l'anime. Mairipier connaît déjà bien la mécanique du jeu et travaille actuellement à l'adaptation du jargon de l'émission. «La raison pour laquelle les formats qui sont adaptés au Québec fonctionnent bien, c'est parce qu'on les met complètement à la sauce québécoise. C'est donc très important.»

Candidats recherchés

Les candidats recherchés doivent être des gens impliqués qui redonnent aux autres. «On veut des gens qui soient généreux, pas forcément de leur argent, mais aussi de leur temps. Des personnes qui sont généreuses autour d'eux.» Les inscriptions sont d'ailleurs ouvertes jusqu'au 25 septembre sur le site faceaumur.ca.

L'animatrice a d'ailleurs demandé à faire partie du jury qui va choisir les candidats retenus. «Je veux m'amuser avec les gens, je veux être réellement touchée par leur histoire et je veux que ce soit vrai.»

Compétitive

Maripier Morin avoue, en riant, qu'elle a parfois du mal à trouver des gens qui ont envie de jouer avec elle. «Je suis compétitive à l'extrême. J'aime jouer, mais je ne jouerais pas de l'argent. Je ne suis pas «gambleuse». Dans «Face au mur», je serais davantage celle qui va signer le contrat, car je suis plus raisonnable. Mon chum serait plutôt le contraire.»

Dix émissions de «Face au mur» sont au programme pour l'hiver prochain, et Maripier pourra continuer à mener de front ses autres projets. «Je veux pouvoir continuer de travailler sur des chaines spécialisées avec des plus petits projets, tout aussi satisfaisants. Je ne veux pas me limiter à une seule chose.»

Une étonnante complicité avec Denys Arcand

Depuis près de deux semaines, Maripier Morin a commencé le tournage du Triomphe de l'argent, le nouveau film de Denys Arcand. «Le premier jour, je devais tourner une scène avec Rémy Girard, Pierre Curzi et Alexandre Landry. Je peux dire que je n'étais pas grosse dans mes culottes, j'étais très stressée. Mais la beauté de tourner avec Denys Arcand, c'est qu'il aime prendre son temps pour bien faire les choses.»

Dans la scène, elle devait marcher autour d'une fontaine avec les trois autres. «À un moment, j'ai failli éclater de rire. Je suis comme sortie de mon corps et je me voyais entrain de faire la scène, je me demandais ce que je faisais là. C'était vraiment étrange.»

Maripier Morin affirme être très heureuse sur le plateau. «J'ai un gros kick sur Denys Arcand. On a une énergie très compatible. On se fait rire. Je suis un peu sa tête de Turc, il aime me niaiser, et moi, je lui réponds. On a le même humour et on s'entend très bien.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos