Agence QMI
Agence QMI

«Blue Moon 3»: David La Haye, redoutable calculateur

«Blue Moon 3»: David La Haye, redoutable calculateur

Catherine St-Laurent et David La HayePhoto Agence QMI, Dario Ayala

Agence QMI

MONTRÉAL - Justine Laurier (Karine Vanasse) et son équipe de Blue Moon reprendront leurs activités paramilitaires encore plus clandestinement dans le troisième chapitre de la série à suspense, marquée par l'arrivée de deux nouveaux visages - David La Haye et Catherine St-Laurent - et dont on a donné le premier tour de manivelle le 10 mai dernier.

Sans dévoiler de divulgâcheurs, on peut d'ores et déjà dire que le personnage campé par David La Haye, Vincent Morel, donnera beaucoup de fil à retordre en cours de saison. Haut placé dans le gouvernement, il travaille pour les services secrets et «calcule tout 20 coups d'avance». Il tire habilement les ficelles de l'opinion publique, des médias et de la politique dans un but: éviter que l'eau potable du Canada ne tombe aux mains des Américains.

Se salir pour la cause...

«Protectionniste au même titre que Donald Trump, il protège les intérêts de sa nation...», lâche le comédien, préoccupé par la manipulation de masse et récemment vu dans la peau d'un gourou dans «District 31». «Il utilisera tous les stratagèmes - le mensonge, la manipulation, l'assassinat d'État - pour arriver à ses fins».

Car des méchants, il y en aura de nouveaux dans cette mouture, qui promet d'être manichéenne. De leur nombre, Vicky Duclos, incarnée par Catherine St-Laurent («Sur-Vie», «Tu dors Nicole»), agira en tandem tantôt avec Vincent, tantôt avec Milan (Éric Bruneau). «On est les «bad guys », s'est-elle réjouie, lorsque rencontrée en plein tournage dans le secteur industriel de l'est de l'île de Montréal.

La continuité

Si les nouvelles intrigues sont tournées sous la houlette de Rafaël Ouellet («Nouvelle adresse», «Fatale-Station»), pas question pour le réalisateur qui se glisse derrière la caméra en remplacement de Yves-Christian Fournier de changer quoi que ce soit au rythme effréné ni à la facture visuelle des saisons précédentes. «Apporter sa touche, c'est une chose, elle doit être subtile. Car assurer la continuité, c'est un tout autre défi. Je veux que les fans retrouvent «Blue Moon». Les gens n'ont pas besoin de savoir que le réalisateur a changé. Dans les séries américaines, les réalisateurs changent aux deux épisodes».

«Blue Moon 3», produite par Aetios en collaboration avec Québecor Contenu, sera disponible sur Club illico 2018, la date n'étant pas encore précisée. La première saison débarquera quant à elle sur les ondes de TVA à l'automne.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos