Agence QMI
Agence QMI

Série «Olivier»: les secrets de Serge Boucher et Josélito Michaud

Série «Olivier»: les secrets de Serge Boucher et Josélito Michaud

Josélito Michaud Photo d'archives

Agence QMI

Inspiré par le roman «Dans mes yeux à moi» de Josélito Michaud, l'auteur Serge Boucher (les séries «Aveux», «Apparences» et «Feux») a accepté d'en rédiger l'adaptation pour le petit écran.

Porté par quatre familles dans les années 1970 et 1980, le récit de la série «Olivier» s'intéresse à un garçon du même prénom qui, de 5 à 18 ans, a une enfance malheureuse et difficile, ballotté d'une famille d'accueil à une autre.

«L'Olivier de notre série n'est pas un chanceux, précise Serge Boucher. Il a été abandonné à la naissance, son chemin est chaotique et sinueux, mais malgré ça, il sait reconnaître et accroche les regards aimants qui se posent sur lui. Il va s'accrocher aux mains tendues qui vont s'offrir à lui.»

Bien que le scénario soit inspiré d'une partie de son enfance, Josélito Michaud précise qu'il n'est pas autobiographique.

Mariage naturel

Qualifiée d'«hymne à la vie» par Serge Boucher, la série s'est assuré les services de Sébastien Ricard, Catherine Proulx-Lemay, Steve Laplante, Émilie Bibeau et Isabelle Vincent, entre autres.

Le rôle du jeune Olivier revient à Anthony Bouchard, mais on ne sait pas encore qui plongera dans l'adolescence.

Contrairement au suspense et à l'intrigue en forme de poupées russes auxquels il nous a habitués, Serge Boucher a rédigé des textes où il est question d'une tension dite «émotive». Par contre, les secrets occuperont encore une place de choix dans «Olivier».

De l'aveu de Josélito Michaud, c'est en partie pourquoi le mariage entre lui et l'auteur est «naturel».

«Des secrets, il y en a plein là-dedans. Il y plein de choses qui ne peuvent pas se dire. Il y a des femmes et un curé qui ne peuvent pas parler. Bref, il y a plein de gens qui ne peuvent pas parler, y compris Olivier.»

Donner une voix

Avec son premier projet de fiction, Josélito Michaud espère que des personnes forcées de refouler des choses prendront la parole.

«Il est temps qu'on arrête de toujours cacher les choses, dit-il. ¨Olivier¨ permet d'avoir une voix. Si ça ne permet que ça pour moi, en tant que coproducteur, ce sera le pari le plus important.»

Composée de huit épisodes d'une heure, «Olivier» nécessitera 44 jours de tournage. La série fait partie de la grille horaire 2017-2018 d'ICI Radio-Canada Télé.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos