Samuel Pradier
Agence QMI

La Voix: la testostérone au rendez-vous des duels

Les deuxièmes duels de La Voix 5

Voir en plein écran

Samuel Pradier

Qu'ils aient été choisis par leur coach ou volés par un autre, les trois gars qui se sont démarqués dans la seconde ronde des duels de La Voix V ont une voix originale et particulière.

Duel des durs au cœur tendre

Face au mannequin Jay Lavigne, Sam Tucker a livré une version émouvante de Sèche tes pleurs, classique de Daniel Bélanger. «C'est bizarre parce que tout le monde me dit qu'en anglais, j'ai une manière de chanter différente, mais je ne peux pas l'appliquer en français. Je ne connais pas assez la langue pour le faire.»

D'autant plus que le chanteur, originaire de Londres, n'a pas l'habitude de chanter en français. «C'est assez nouveau pour moi. Je suis arrivé au Québec en 2013 et j'ai commencé à faire des soirées de chansonniers. Je connais quelques morceaux en français, mais ce n'est pas encore ma force.»

Il était toutefois fier du résultat de son duel, même s'il ne savait pas de quel côté Pierre allait pencher. «Avant la prestation, tu te dis toujours que ce n'est pas grave si tu perds, la vie va continuer. Tu essaies de te convaincre que tu ne vas pas être déçu, mais aussitôt que tu gagnes, c'est un soulagement énorme.» Sam Tucker, qui va poursuivre dans l'équipe de Pierre Lapointe, reconnaît que l'émission lui a déjà permis de s'autoanalyser comme jamais. «J'ai découvert beaucoup de choses sur moi-même, je reconnais mieux mes forces et mes faiblesses.»

Duel au masculin

Avec son éternel bonnet sur la tête, Amos J a dû affronter le charismatique professeur d'anglais Maxime Desrosiers. Mais plus que son concurrent dans le duel, le chanteur a été déstabilisé par le choix de la chanson, Reviens pas trop tard de Zébulon, qu'il ne connaissait pas.

«J'étais un peu inquiet, car les duels sont l'étape la plus difficile de La Voix et il fallait que je chante en français. Mon français s'améliore tous les jours, je le pratique fort, et je chante de plus en plus en français, mais ce n'est pas encore parfait. J'étais un peu intimidé.»

Heureusement, il a pu compter sur le soutien de Maxime, avec qui il s'est immédiatement lié d'amitié. «On est devenus comme des frères. Il y a une chimie qui s'est installée entre nous et on a tout fait pour que le duel soit le meilleur possible.»

Amos reconnaît qu'il était plus nerveux durant sa prestation durant le duel qu'à son audition à l'aveugle. S'il n'a pas été surpris que Marc garde Maxime, il n'en revenait toujours pas qu'Isabelle ait choisi de le voler.

«Quand elle a appuyé sur son bouton, j'étais vraiment surpris. Juste avant le début du duel, j'étais en coulisses. Isabelle est passée devant moi pour aller rejoindre son fauteuil. Elle s'est arrêtée pour me souhaiter bonne chance pour le duel et pour me dire qu'elle regrettait de ne pas s'être retournée pour moi aux auditions à l'aveugle.» Elle s'est finalement rattrapée.

La surprise de la soirée

Louis-Paul Gauvreau a créé toute une commotion durant son duel face à Rose Langis. Le chanteur de «death métal» a continué de chanter comme à son habitude, même si la chanson du duel, Born to Be Wild, était dans un autre registre. Louis-Paul reconnaît qu'il n'avait pas forcément l'objectif de participer à La Voix.

«Je suis allé aux préauditions pour prendre une collègue de classe en photo. Mais le seul moyen pour la suivre et pouvoir la prendre en photo était de moi aussi faire les auditions. Je me suis donc inscrit. J'ai chanté une toune de mon "band". Je pensais qu'après deux secondes, ils allaient m'arrêter, mais j'ai chanté la chanson jusqu'au bout.» Le jeune homme a finalement accepté d'embarquer dans l'aventure dans un but précis. «Je me suis dit que j'allais faire découvrir le métal au plus de gens possible. Il y a beaucoup de gens qui pensent que ça doit rester "underground", mais je crois que ça mérite d'être entendu. Je n'aimais pas la musique avant de découvrir le métal. Cette musique m'a permis de sortir la tête de l'eau. Si ça peut avoir le même effet sur d'autres, ce sera gagné.»

Bien entendu, il ne s'attendait pas à ce qu'Isabelle le choisisse, d'autant plus que Rose a livré une excellente prestation. «Je ne suis pas à La Voix pour gagner. J'avais déjà une carrière avant ça. Je veux juste que le public ait du fun, que ça fasse un bon show, et que les gens se disent que les "métalleux" ne sont pas juste une bande de caves.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos