Annie Hogue
TVHebdo

Mémoires vives: la dernière chance

<em>Mémoires vives</em>: dernière chance

Voir en plein écran

Annie Hogue

C'est la dernière journée d'audience au procès de Christian (Frédérick De Grandpré). La procureure de la Couronne s'est montrée féroce. L'accusé pourra-t-il renverser la vapeur grâce à son témoignage? C'est à découvrir le 27 septembre, à 21 h, à Radio-Canada.

De son côté, Karine (Catherine Trudeau) se rend d'urgence à l'hôpital, où elle apprend que sa grossesse est à risque. Entre-temps, Francine (Véronique Le Flaguais) se montre mystérieuse, et un client attire l'attention au Phénix.

Après quelques jours de suspension, le procès de Christian reprend. Tous ses proches tiennent à être présents lorsqu'il se présentera à la barre des témoins. «C'est la dernière journée d'audience. Le moment est venu pour l'accusé de témoigner et de s'expliquer devant la juge. Au départ, on croyait que les choses seraient faciles pour Christian en raison des circonstances atténuantes. Or, la procureure (Maxime Morin, ndlr.) s'est montrée impitoyable et a fait ressortir les éléments de l'enquête qui ne jouaient pas en faveur de l'accusé. Le témoignage de Christian est donc primordial», annonce Joëlle Mauffette, chargée de projet de Mémoires vives.

Un soutien précieux

Il y a quelques semaines, Christian a demandé à Claire (Marie-Thérère Fortin), à Jean-François (Jeff Boudreault) et même à Clovis (Antoine Olivier Pilon) de rester loin du palais de justice. Son fils et son frère ne respectent pas sa demande et viennent le soutenir. En cette dernière journée de procès, Christian compte sur le soutien de plusieurs personnes dans la salle. Claire, Samantha (Maude Guérin), Jean-François, Clovis et Ophélie (Émeraude Lapointe-Provost) sont venus entendre son témoignage. Ils ont refusé de rester à l'écart non seulement parce que Christian a besoin d'appui, mais aussi parce que ce pourrait être son dernier jour de liberté. La procureure de la Couronne semble avoir l'avantage. Le témoignage de Christian changera-t-il la donne? Pourra-t-il émouvoir la juge et la convaincre qu'il ne mérite pas d'être envoyé en prison?

«Claire vit des moments très difficiles. Depuis le début de Mémoires vives, on l'a vue comme une femme forte, sur qui tout le monde peut s'appuyer. Cette fois, elle est fragilisée par tout ce qui arrive, même si elle refuse de le montrer», soutient Joëlle Mauffette.

Une grossesse à risque

Au début de l'épisode, Laurie (Sophie Paradis) reçoit un appel l'informant que Karine se trouve à l'hôpital. À la suite de saignements, elle s'est présentée aux urgences, où les médecins ont confirmé un décollement placentaire. «Le premier réflexe de Karine est d'appeler Laurie, qui va la voir et qui essaie de la convaincre de parler de la situation à Nicolas. Laurie va même jusqu'à lui lancer un ultimatum pour qu'elle l'appelle», explique la chargée de projet.

La future maman a été blessée lorsque Nicolas (Patrick  a choisi Maria. Cependant, il veut être présent pendant la grossesse et souhaite être un bon père pour leur enfant. Karine se décide finalement à l'appeler, et il se précipite à l'hôpital. Il constate alors que son ex est déjà partie et qu'il ne pourra pas la voir. Nicolas s'inquiète pour le bébé et craint que l'attitude de Karine ne cache quelque chose. Envisage-t-elle de le rayer de la vie de l'enfant? Devra-t-il se battre pour faire reconnaître ses droits?

Par ailleurs, Nicolas a d'autres soucis. D'abord, il s'inquiète pour Mathilde, qui a fait la fête la veille et qui prend trop de risques. Ensuite, il se demande si Francine, qui multiplie les rendez-vous à l'hôpital et se montre évasive lorsqu'on l'interroge, lui cache quelque chose.

Un client étrange

«Un nouveau personnage arrive dans cet épisode. Nous le voyons pour la première fois lorsqu'il se présente au Phénix. Sa visite suscite un certain malaise, parce qu'il pose trop de questions», révèle la chargée de projet. Pourquoi s'intéresse-t-il tant à Mathilde et à Nicolas? Il laisse sa carte professionnelle, et on apprend alors qu'il s'appelle Julien. Est-ce une simple coïncidence ou doit-on faire le lien avec la personne qui a signé «J» dans le livre du salon funéraire après la mort de Jacques?

Quant à Jérémie, il continue de terroriser la petite Olivia. On craint en outre qu'il ait trouvé une nouvelle cible au moment où Évelyne amène son fils à l'écurie. Claire, qui n'a jusqu'alors voulu voir que le bon côté de son petit-fils, ne peut nier l'évidence. Elle propose alors un pacte à Jérémie. Le respectera-t-il?

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos