Isabelle Verge
Agence QMI

Ces gars-là: une autre saison abracadabrante au menu

 Ces gars-là : une autre saison abracadabrante au menu

Sugar Sammy et Simon Olivier Fecteau à Québec, le 12 janvier 2016.Photo Jean-François Desgagnés / Agence QMI

Isabelle Verge

Ménage à trois, handicap, déménagement, séparation, mariage arrangé, les protagonistes de la comédie Ces gars-là vivront une autre saison bien mouvementée sur les ondes de V, dès lundi prochain.

Si les trois épisodes qui ont été présentés aux journalistes jeudi étaient un peu plus sages que ce à quoi ils nous ont habitués, Simon Olivier Fecteau et Sugar Sammy assurent que le duo est aussi déjanté que dans les deux dernières saisons.

«On fait encore plus de niaiseries», a mentionné Sugar Sammy.

«C'est la saison avec la plus grande qualité. On a plus d'expérience dans tous les domaines (...) On aime l'humour moderne, on voulait un humour pince-sans-rire. C'est de la comédie intelligente», a souligné Simon Olivier Fecteau, qui porte plusieurs chapeaux dans ce projet, dont réalisateur, auteur et comédien.

Le duo d'acteurs écrit tous les textes ensemble et «ça se passe très naturellement», selon Sugar Sammy, qui avoue du même coup que plusieurs idées sont déjà couchées sur papier pour une quatrième saison.

On sent bien l'influence américaine dans le ton de la série. Il y a un léger fil conducteur tout au long des 10 épisodes, mais ils y sont allés avec des épisodes fermés. Un thème pour chaque épisode.

Aventures

Cette saison, Sam va finalement quitter le noyau familial, il voudra réaliser le fantasme d'un ménage à trois, il essaiera de naviguer dans les eaux troubles d'une relation assez ambiguë avec Audrey (Madeleine Péloquin), et ses parents essayeront de l'embarquer dans un mariage arrangé. Cette dernière anecdote en est d'ailleurs une vraie.

«Après ma première peine d'amour, mon père a essayé de me faire un mariage arrangé. Il avait mis une pub dans un journal en Inde, et il me montrait les photos. C'était sa façon d'être là pour moi», a relaté Sugar Sammy, qui affirme essayer de démontrer l'écart qui existe entre les valeurs de différentes cultures.

Si l'épisode «hommage au référendum de 1995», où Sam apprend que la phase 2 de son complexe de condos veut se séparer des autres phases, est prévisible et tombe un peu à plat, celui où il crée un tableau pour noter les femmes s'annonce exquis.

Pour ce qui est de Simon, il commencera la saison les deux pieds cassés, vivant une aventure avec une handicapée, il s'achètera la plus rétro des mobylettes, changera de compagnie de câble (une expérience laborieuse), pensera un instant souffrir du syndrome d'Asperger et fera un mea culpa à Amélie (Mélissa Désormeaux-Poulin).

C'est une fiction, mais plusieurs éléments ont comme point de départ quelque chose de réel. «C'est une réalité distorsionnée, on a beaucoup plus de dimensions», a expliqué Simon Olivier Fecteau.

«On aime rire de nos défauts», a ajouté Sugar Sammy.

Personnages secondaires forts

À l'écran, le duo formé par les deux amis est solide, mais la force de cette troisième saison se trouve peut-être dans les personnages secondaires.

Roxane Loiseau est excellente dans son rôle de rebelle de la route, qui ira gâcher le mariage arrangé de Sam. Les téléspectateurs pourront aussi voir Émilie Bibeau, Jean-Thomas Jobin, Michel Barrette et Gilbert Sicotte, qui jouera le père de Simon.

Les adeptes de la série retrouveront aussi Massimo, Carolane (la demoiselle qui a mauvaise haleine), Raphaël (le neveu de Simon), sans oublier les colorés parents de Sam.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos