La fin des BBM

Radio - La fin des BBM

Philippe Meilleur
Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 01-06-2008 | 09h06

Les stations de radio québécoises se préparent à vivre un grand bouleversement. Dès l'automne, elles remplaceront les traditionnels cahiers d'écoute par le nouveau système du Portable People Meter (PPM) pour leurs sondages, une première au Canada.

Cette nouvelle façon de faire modifiera profondément le marché de la radio québécoise, puisqu'en radio, les sondages font foi de tout.

"Ce sont eux, presque exclusivement, qui dictent les règles du marché. C'est notre euro, notre dollar, notre monnaie d'échange", illustre Mario Cecchini, président du Bureau de commercialisation de la radio du Québec (BCRQ).

Plus clair

En période de sondage, la maison BBM distribue actuellement des cahiers d'écoute à un échantillon représentatif de la population, qui doit les remplir à la main et les retourner par la poste ou par courriel. Les cotes d'écoute ainsi obtenues sont des moyennes de la période étudiée, qui est généralement de huit semaines.

"Le gros désavantage de cette méthode, c'est qu'elle ne donne pas de résultats précis par jour ou par heure", explique Mario Cecchini.

Impossible, donc, de savoir combien de curieux ont écouté tel concert spécial ou tel se gment d'une émission.

L'arrivée du nouveau système de sondage PPM réglera définitivement le problème. Il s'agit d'un appareil électronique qui enregistre automatiquement à quelle onde une personne a été exposée pendant sa journée, un peu comme on le fait déjà en télévision.

Beaucoup plus précise, cette méthode permettra aux radios de brosser un portrait clair et rapide de leur popularité.

"On va pouvoir isoler un évènement en particulier et savoir exactement combien de personnes étaient à l'écoute, dit Mario Cecchini. Pour les publicitaires qui achètent du temps d'antenne, ces informations seront extrêmement précieuses."

Les sondages deviendront également per manents, comme ils le sont déjà en télévision.

Depuis 1992

Puisque l'arrivée du PPM bouleversera grandement l'univers de la radio québécoise, tous les acteurs de l'industrie sont assis à la même table depuis des années pour établir les nouvelles règles du jeu.

"Nous allons gérer la conversion pour qu'elle soit la plus harmonieuse possible, assure Joanne Leboeuf, viceprésidente du BCRQ en charge du dossier. Cet été, plusieurs comités se pencheront sur tous les enjeux reliés aux PPM."

Il se pourrait ainsi qu'une méthode hybride utilisant à la fois le PPM et les cahiers d'écoute soit utilisée dans les premiers temps. Si tout va bien, les premiers sondages par PPM seront effectués à l'automne, avec un dévoilement des résultats le 10 décembre 2008.

"Ça fait depuis 1992 qu'on parle de ça dans le milieu, dit Mario Cecchini. Ça va nous coûter presque deux fois plus cher, mais c'est un mal nécessaire pour entrer dans le XXIe siècle."

Nouveau Lirette

Depuis trois semaines, l'animateur de radio Mario Lirette travaillait à refaire son look. Sa métamorphose s'est terminée vendredi dernier lorsqu'il est passé sous les ciseaux.

Les animatrices de Rythme FM Patricia Paquin et Véronique Cloutier en avaient assez des lunettes carrées et de la coupe de cheveux de leur collègue, inchangés depuis 15 ans. Avec l'appui des auditeurs, elles ont décidé de le relooker.

"Les filles m'ont embarqué. Je me suis dit que ça ne pouvait pas nuire", a dit Mario Lirette, 56 ans, après avoir terminé sa transformation beauté. Il a toutefois consulté sa blonde et les auditeurs avant d'accepter.

En trois semaines, Mario Lirette a vraiment été bichonné de la tête aux pieds. Il a subi un blanchiment de dents, un soin du visage et une manucure.

Il a complété le tout avec une nouvelle garde-robe et une nouvelle paire de lunettes. "C'est moi qui suis gagnant là-dedans!" a-t-il lancé.

(Avec la collaboration de Marie-France- Lou Lemay.)


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos