Ils sont curieux, ces Polonais

 Le coeur a ses raisons - Ils sont curieux, ces Polonais

Dany Bouchard
Le Journal de Montréal

Intéressés à adapter l'émission chez eux, des producteurs polonais ont passé une demi-journée sur le plateau du Coeur a ses raisons.

La petite délégation, tout droit débarquée de Pologne, a visité la régie et le plateau de l'émission la semaine dernière.

«Ils voulaient voir comment on tourne la série», indique son réalisateur, Alain Chicoine.

«Ils ont été surpris de voir comment on s'amuse malgré la rigueur du tournage et la charge de travail», ajoute-t-il.

Lourde adaptation

Évidemment, la visite des Polonais leur aura permis d'évaluer les possibilités d'acheter les droits de l'émission pour ensuite l'adapter chez eux.

«C'est une série qui exige de 25 à 30 heures de tournage par émission et une dizaine d'heures de montage par épisode.

Avec les décors, les perruques, le maquillage et les costumes qui sont utilisés, les producteurs qui sont intéressés à l'adapter doivent bien l'évaluer «, indique le réalisateur.

Deux autres maisons

Le producteur de Zone 3 Vincent Leduc dit que l'intérêt des Polonais pour Le coeur a ses raisons s'ajoute à celui de deux autres maisons de production françaises qui ont entrepris des démarches pour en acquérir les droits.

À ce titre, le président de Distraction Formats, chargé de vendre les droits de la série à l'étranger, est d'ailleurs en France cette semaine pour discuter des différentes offres présentées.

«Les producteurs polonais veulent prendre le temps de réfléchir à l'adaptation du Coeur a ses raisons, mais ils se sont aussi montrés intéressés par le format de Chasse à l'homme, qu'animait Charles Lafortune», confie le producteur.

Jusqu'en mars

Le tournage de la deuxième série du Coeur a ses raisons est entamé depuis le mois d'août.

Particulièrement long, il ne doit pas se terminer avant le mois de mars.

dbouchard@journalmtl.com


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos