Fin de VIP… Louis Morissette a craqué

Télévision - Fin de VIP … Louis Morissette a craqué

Michelle Coudé-Lord -Journal de Montréal

Après l’échec de sa première émission de VIP, jeudi soir dernier, l’animateur Louis Morissette a donné sa démission à la direction de Radio-Canada. «Des raisons personnelles», a fait savoir Novem Productions, hier, par voie de communiqué.

VIP, dont la première a été très décevante, sera remplacée par des reprises de la petite vie, le jeudi soir à 21 h 30.

Le directeur de la programmation de Radio-Canada, Mario Clément, n’a pas retourné nos appels. Dommage, car il avait fortement défendu ce nouveau magazine humoristique artistique.

Le patron de la société d’État a rencontré Louis Morissette lundi en compagnie de François Ferland, le pdg de Novem Productions. Le lendemain de cette rencontre, l’animateur de VIP faisait savoir par la voix de M. Ferland à la haute direction de Radio-Canada qu’il démissionnait.

Démission ou mésentente?
Est-ce qu’une mésentente quant au contenu de l’émission aurait précipité cette décision de Louis Morissette?

D’autant plus que lundi, la maman de Louis, chroniqueuse à VIP, était encore en plein tournage au Black’n Blue, grand événement montréalais de l’Action de grâce. Hier, toujours par voie de communiqué, la direction de Radio-Canada préférait réaffirmer «sa plus grande estime pour Louis Morissette», tout en ajoutant qu’elle développait encore beaucoup de projets avec lui et Novem.

On sait que cet automne, la maison de production de Véronique Cloutier présente La Fureur et Ça va être ta fête à Radio-Canada. Louis doit d’ailleurs animer certaines des émissions de Ça va être ta fête durant le congé de maternité de Véro, en janvier, nous a-il confié la semaine dernière, en entrevue, la veille de la première de VIP.

«Des raisons personnelles»
Gilles Corriveau, le porte-parole de Novem, comparait l’animateur à un jongleur… «Il jouait avec quatre balles et tout à coup, il en a pris cinq et il vient d’en échapper une. Il a besoin de prendre du recul. Il n’est ni à l’hôpital, ni en train de divorcer de Véro. Sa surcharge de travail vient de le rattraper, tout simplement.»

Son émission qui passerait à l’histoire pour avoir eu la vie la plus courte au petit écran manquait de contenu et n’a pas été à la hauteur du concept proposé.

Louis Morissette était très conscient qu’il en avait beaucoup sur les épaules, en plus de devenir à nouveau père d’un garçon à la mi-novembre. Soudainement, il s’est mis à rêver tout haut de cette année sabbatique qu’il s’accorderait un jour pour écrire un scénario de film.

la petite vie
À 31 ans, voilà que cet humoriste-animateur, qui depuis un an nourrit la controverse, se fait rattraper par la vie et remplacer par la petite vie au petit écran.

«Je veux que chaque chronique de VIP soit drôle, pertinente et qu’elle ne ressemble jamais à une chronique de Flash», disait Louis Morissette la semaine dernière.

Dominique Chaloult, la directrice des variétés de Radio-Canada avait accepté le projet de VIP.

Mme Chalout, qui a été productrice de La fin du monde est à sept heures et du Grand Blond, sait fort bien si ça passe ou ça casse.

Et hier, VIP n’a pas passé le test de la société d’État.


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos