Un an après la mort de Whitney Houston

Documentaire - Un an après la mort de Whitney Houston

 

Marie-Joëlle Parent

Dernière mise à jour: 10-02-2013 | 16h24

LOS ANGELES – Un an après sa mort, l'ombre de Whitney Houston plane encore sur les Grammy Awards. Un documentaire est diffusé samedi soir sur le réseau CBS et la suite 434 du Beverly Hilton Hotel demeure entièrement vide. Elle le restera pour un long moment.

Depuis la mort de Houston le 11 février 2012, la chambre a été retirée de l'inventaire. On a également enlevé le numéro sur la porte pour ne pas que les curieux prennent des photos.
 
«La chambre n'a pas bougé depuis un an, a affirmé Samira Maknoon directrice marketing du Beverly Hilton Hotel. Par respect pour la famille, on a retiré tout le mobilier, la pièce est vide.» Les meubles et même le bain dans lequel elle a été retrouvée morte ont été prélevés par le Service de Police de Los Angeles pour leur enquête.
 
«On remettra la chambre éventuellement en service, mais aucune date n'a été décidée encore», a-t-elle précisé. Depuis la mort de Houston, des fans ont essayé de la louer en vain.

La fête se poursuit

Le Beverly Hilton Hotel se prépare samedi soir à accueillir, comme chaque année depuis plus de 30 ans, le gala pré-Grammy de Clive Davis, un des parrains de l’industrie de la musique.
 
C'est à cette fête que devait assister Whitney Houston l'an dernier. Quelques heures avant, son corps inerte a été retrouvé dans la baignoire. Son assistante était sortie chercher un paquet et avait déjà étalé sur son lit la robe qu'elle devait porter ce soir-là.
 
La fête de Clive Davis était un de ses événements préférés. Davis est le fondateur d'Arista Records et directeur créatif de Sony Music. Il a lancé les carrières d’artistes comme Whitney Houston et Alicia Keys. C’est d’ailleurs à son party que Houston a fait son grand retour sur scène en 2009.

Documentaire

La nouvelle de sa mort a causé une onde de choc. Les médias avaient déjà pris place sur le tapis rouge devant la salle de bal. La fête a tout de même eu lieu alors que sa dépouille se trouvait encore quelques étages plus haut. Je suis arrivée le lendemain pour découvrir une mer de fleurs devant l'hôtel.
 
«Avec recul, ce fut vraiment difficile, mais je savais que je devais le faire, a dit Clive Davis, 80 ans, au Los Angeles Times récemment. Je savais que Whitney et sa famille auraient voulu que la musique et la tradition continuent.» Il se fera assurément reposer la question samedi soir.
 
Le branle-bas de combat qui a précédé la diffusion de la 54e cérémonie des Grammys après la mort subite de Whitney Houston est l'objet d'un documentaire diffusé samedi soir à 22h sur le réseau CBS.
 
Le film, intitulé The Grammys Will Go On: A Death in the Family, nous amène dans les coulisses de la production et durant la répétition de Jennifer
Hudson qui peine à chanter I Will Always Love You sans éclater en sanglots.
 
Ce documentaire devrait boucler la boucle d'une année de deuil depuis ce tragique week-end qui a profondément secoué l'industrie de la musique.

 

Vidéos

Photos