Le laboratoire humain de Cas de conscience

Série documentaire - Le laboratoire humain de Cas de conscience

 

Fabien Boileau

Dernière mise à jour: 16-01-2013 | 18h12

La nouvelle série documentaire Cas de conscience qui s’intéresse au comportement humain en milieu social sera diffusée à partir du 28 janvier sur RDI et présentée par l’humoriste André Sauvé.

C’est l’humain et son comportement grégaire qui occuperont le devant de la scène dans la prochaine série documentaire hebdomadaire Cas de conscience produite par Blimp Télé, à qui l’on doit notamment Naufragés des villes.

Véritable laboratoire humain, la série propose une étude du comportement humain à travers des caméras cachées, des expériences de jeux de rôles, le tout commenté par des experts tels que Benoît Dubreuil, professeur au département de philosophie de l’UQAM, et François Bowen, professeur de psychologie et d'andragogie.

10 émissions, 10 thématiques

S’inspirant de l’actualité et de célèbres expériences en psychologie sociale comme celle de Stanley Milgram sur la soumission à l’autorité, Cas de conscience aborde les thèmes de l’intimidation, de l’obéissance, de la corruption, ou encore celui de la cupidité.

Les expériences concrètes filmées en caméra cachée permettent au téléspectateur de s’identifier et de réfléchir au comportement qu’il aurait lui-même adopté dans un tel cas de figure.

Paraphrasant le chansonnier français Pierre-Jean Vaillard, André Sauvé, l’animateur de l’émission, plaisante : «l’homme descend du singe, mais certains sont descendus plus vite que d’autres». Avec un second spectacle présenté l’été prochain qui s’intitule Être, le choix de la production n’est pas étonnant.

«Nous aurions pu faire appel à des journalistes pour présenter l’émission, mais André Sauvé apporte une nouvelle dimension, plus accessible», a expliqué Vali Fugulin, réalisatrice et coordinatrice de Cas de conscience.

Pour l’humoriste, le thème de l’émission est un écho direct à son vécu et ses préoccupations personnelles. «J’ai frôlé l’intimidation étant jeune, donc le sujet me rejoignait personnellement», a-t-il confié.

Même si André Sauvé reste fidèle à son personnage et à son essence, la plus value qu’il apporte à l’émission n’est pas seulement humoristique.

«Je suis très intéressé par le comportement social, j’ai travaillé sur cette émission de la même manière que pour préparer un spectacle : j’explore l’humain et ensuite seulement je mets le filtre de l’humour, mais le regard reste le même.»

 


Vidéos

Photos