Chevaux maltraités, HBO poursuivie

Pour la série Luck - Chevaux maltraités, HBO poursuivie

 

Dernière mise à jour: 04-01-2013 | 08h04

LOS ANGELES - La chaîne américaine HBO est poursuivie par une ancienne employée d'une association de défense des animaux, qui l'accuse d'avoir maltraité plusieurs chevaux pendant le tournage de la série Luck, supprimée par la chaîne en mars dernier au milieu de la deuxième saison.

Barbara Casey poursuit également son ancien employeur, The American Humane Association (AHA) - chargée de veiller au bon traitement des animaux sur les tournages -, qu'elle accuse d'avoir couvert les mauvais traitements infligés aux chevaux utilisés dans la série.

Dans une plainte déposée lundi devant la Cour supérieure de Los Angeles, Mme Casey, qui représentait la AHA sur le plateau, assure avoir été licenciée après avoir exhorté ses responsables à dénoncer les conditions de tournage, qui ont entraîné la mort d'au moins trois chevaux.

«AHA s'est inclinée devant la pression politique et a refusé de signaler le comportement de la production aux autorités», écrit-elle dans sa plainte. «AHA a ordonné (à Mme Casey) de ne pas signaler ces conduites. AHA a fait en sorte de dissimuler et couvrir les activités criminelles de la production.»

En mars, après la mort d'un troisième cheval sur le tournage, HBO avait décidé de mettre fin à la production de la série, dans laquelle Dustin Hoffman incarnait un truand essayant de prendre le contrôle d'un hippodrome.

Selon la plainte, les chevaux utilisés dans la série étaient souvent drogués aux médicaments, et beaucoup étaient malades ou en sous-poids.

«La production a volontairement mélangé les identités des chevaux pour que les officiers ou les représentants de la sécurité des animaux ne puissent pas trouver leur dossier médical», écrit-elle.

La production avait admis la mort de trois chevaux, mais Mme Casey assure qu'un quatrième serait décédé pendant la pause d'été du tournage.

Dans un communiqué, HBO a assuré avoir «pris toutes les précautions pour que (ses) chevaux soient traités humainement et avec le plus grand soin, au-delà même des protocoles et des directives exigées par la production. Barbara Casey n'était pas employée par HBO et toute question relative à son travail doit être adressée à AHA».

Contactée par l'AFP, AHA n'était pas joignable dans l'immédiat.

Mme Casey réclame des dommages et intérêts d'un montant non spécifié.

 


Vidéos

Photos