86 500$ pour aider Samantha

Le banquier - 86 500$ pour aider Samantha

 

Dernière mise à jour: 26-11-2012 | 16h38

SAGUENAY – Grâce à un implant du tronc cérébral en 2011, Samantha Girard, candidate à l’émission Le banquier de dimanche dernier, peut entendre quelques sons. Cette prothèse lui permet de réaliser l’un de ses grands rêves: entendre à nouveau la musique et parler au téléphone.

«En étant sourd, on est dans sa bulle, on n’entend aucun petit bruit. Maintenant, je les perçois et je me retourne. Je n’entends pas comme tout le monde, c’est plutôt de petits influx électriques», a expliqué la jeune femme originaire de Saguenay.

Samantha, 19 ans, a dû passer six mois à apprendre à décoder ce nouveau langage, quelques mots à la fois. Elle est la deuxième au Québec à bénéficier de cet implant.

Si au départ elle avait peur de s’accepter avec une prothèse apparente, aujourd’hui elle ne s’en formalise plus du tout. «Passer à la télévision pour l’émission Le banquier m’a aidée à mieux me sentir vis-à-vis des autres. Maintenant, je m’attache les cheveux et ça ne me dérange pas, j’ai fait un pas en avant!»

Elle avoue avoir hésité avant de passer l’audition, parce qu’elle refusait de parler de sa situation. La jeune femme souffre de la neurofibromatose de type 2, une maladie héréditaire qui lui a fait perdre l’audition et l’usage de l’une de ses cordes vocales, il y a quelques années.

«Je n’aime pas attirer l’attention sur ma maladie. Finalement, je me suis dit que je le méritais. Je ne regrette rien, ça s’est très bien passé, j’ai adoré l’expérience.»

Un gros montant

En plus d’accepter un montant de 52 000$, Samantha a eu plusieurs cadeaux pour l’aider à réaliser un autre de ses grands rêves: vivre de façon autonome en appartement.

Elle a notamment reçu des certificats-cadeaux dans des magasins d’ameublements, d’électroménagers et dans une boutique, question de satisfaire sa passion pour la mode. Elle a reçu des prix pour un total de 86 500$.

«Le tournage a été fait avant que je commence mes cours au Cégep. Comme ça me demande beaucoup de travail, je vais me concentrer là-dessus et bénéficier encore du fait que j’habite chez mes parents. Je vais garder de l’argent pour mon appartement, après mon diplôme, et je vais finir de payer ma voiture», a-t-elle expliqué.


Vidéos

Photos