Accueil Divertissement
 
JDM
Félix Leclerc - Heureux et soulagés
© Le Journal de Montréal
Marie-José Raymond et Claude Fournier sont satisfaits du jugement.

FÉLIX LECLERC

Heureux et soulagés

Marie-Joëlle Parent
Le Journal de Montréal
15-10-2008 | 08h45
«C'est une grande fierté et je pense que ça devrait inspirer les autres qui sont victimes d'abus de pouvoir, mais surtout faire réfléchir Radio- Canada quand elle se sert de ses pouvoirs contre des créateurs», confie la productrice Marie-José Raymond.

La productrice se dit soulagée et heureuse de voir que son courage a été récompensé après trois années dans le dédale judiciaire.

«Quatorze jours d'audience, c'est un long processus. Avant ça, il y a eu 19 interrogatoires des avocats de Radio-Canada, ils ont tout fait pour nous décourager», dit-elle.

«On a fait ça pour laver notre réputation et aussi la réputation de tous ceux qui ont travaillé avec nous. La chose la plus précieuse qu'on lègue à ses enfant, c'est sa réputation», ajoute-t-elle.

Pouvoir abusif

Marie-José Raymond et son conjoint, le réalisateur Claude Fournier, se disent satisfaits du jugement sur le fond. Le juge Richard Wagner a reconnu dans son verdict toutes les allégations faites par le couple.

«Mario Clément a enfreint son obligation de bonne foi et l'abus de sa position privilégiée», cite Marie- José Raymond.

«C'est grave qu'une institution publique comme Radio-Canada soit reconnue coupable d'avoir abusé de sa position», dit-elle.

«Je vous avoue que ça fait du bien de recevoir un tel verdict, on est dans une société où les gens qui ont le pouvoir en abusent, et quand on en est victime, on est tellement brisé qu'on n'a plus l'énergie de demander justice», dit Marie-José Raymond.

Le couple compte maintenant se concentrer sur plusieurs projets qui ne sont pas reliés aux domaines de la télé et du cinéma en espérant que ces milieux leur rouvriront un jour leur porte.

haut