Accueil Divertissement
 
JDM

ON PREND TOUJOURS UN TRAIN

Les confidences de gens qui ont vécu un deuil

Agnès Gaudet
Le Journal de Montréal
06-09-2007 | 11h36
Josélito Michaud revient à la télé. Il animera une série de six spéciales télé de une heure, des entrevues réalisées à bord d'un train.

La série s'intitule On prend toujours un train et elle est en partie enregistrée à bord du train Sherbrooke/Magog et d'autre part à la gare Windsor de Montréal. Elle sera présentée en décembre à Radio-Canada, à heure de grande écoute. Après le succès de son livre Passages obligés, qui s'est vendu à 90 000 exemplaires, Josélito Michaud veut boucler la boucle sur le sujet du deuil à la télé.

L'animateur recevra seize invités. Huit d'entre eux sont connus: Joan Villeneuve, femme de Gilles et mère de Jacques, qui confie tout son amour pour le père de son fils; Corneille, qui raconte tout ce qu'il a vécu quand ses parents ont été tués au Rwanda; Denis Bouchard, qui parle du départ de son père; Lise Watier, qui a perdu sa compagnie, détruite dans un incendie; Gaston L'Heureux, qui est resté paralysé à la suite d'un accident de voiture; et Laurence Jalbert, qui a perdu sa mère.

Les parents d'Anastasia de Souza, tuée lors de la fusillade du Collège Dawson, se confient aussi à l'animateur, ainsi que Michel Germain, cet homme qui a perdu sa mère, sa fille et sa femme dans le même accident.

Processus

D'autres invités ne sont pas connus du grand public, mais leur histoire est aussi touchante. «Ce qui m'intéresse, c'est le processus du deuil, explique Josélito, à partir de la minute un. Je veux aussi savoir si on peut s'en sortir et je compte également aller plus loin dans la foi et le pardon.»

L'émission de Josélito est enregistrée en haute définition, «comme un film», explique le principal intéressé. L'animateur coproduit la série et sa compagne, Véronique Béliveau, assume le booking.

La télé n'empêche pas Josélito de s'occuper de son nouveau poulain, le chanteur Michaël. Grâce à lui qui s'est occupé de la carrière d'Isabelle Boulay durant des années, Michaël a pu enregistrer «l'album idéal», Il Tempo.

Le chanteur chante en quatre langues sur son premier album: en italien, espagnol, français et anglais. Cinq réalisateurs y ont travaillé. Les cordes de 100 musiciens ont été enregistrées dans le mythique studio Abbey Road de Londres, rendu célèbre par les Beatles, un moment qui a littéralement bouleversé le producteur.

Le lancement de cet album pop lyrique (à la El Divo) aura lieu à La Tohu le 16 octobre, où Michaël donnera une prestation, soutenu par les instruments de 30 musiciens.

haut