Accueil Divertissement
 
JDM
Virginie Coossa - Trouver l'âme soeur à la télé
Photo: Le Journal de Montréal
Virginie Coossa

VIRGINIE COOSSA

Trouver l'âme soeur à la télé

Pascale Lévesque
Le Journal de Montréal
04-02-2007 | 10h48
Entre les reportages à Flash et l’animation des quotidienne de Loft Story cet automne, Virginie Coossa n’a pas eu trop le temps de respirer. L’hiver s’annonçait plus doux, mais l’animatrice allait encore avoir un blind date avec le travail…

TQS venait de dévoiler deux nouvelles émissions de sa grille de janvier, dont Suite 309: Le Dating Show, développé et produit par B-612. Boîte qui se trouve à être aussi la maison de gérance de Virginie.

«Il semble que ta protégée serait une bonne candidate pour animer Le Dating Show», avions-nous alors dit au gérant de l’animatrice-reporter. «Trop occupée, il faut qu’elle s’implique un peu plus dans Flash», nous avait-on alors répondu.

«Je sais… dit Virginie lorsqu’on lui rappelle les faits. Mais disons que ç’a été compliqué avant que ça se rende jusqu’à moi. Imagine, j’ai vu ce show-là évoluer de la première idée jusqu’à maintenant. J’ai même participé au brainstorm pour trouver un animateur», raconte-t-elle.

C’est qu’au départ, on souhaitait que ce soit un gars qui prenne les choses en main, question que les candidats masculins se livrent mieux à l’écran.

Place à Virginie

Ah! oui, parce que Le Dating Show, le titre le dit, est une téléréalité de rencontre. «Un mélange de speed dating et de blind date», décrit Virginie Coossa, qui a pour tâche dans le concept de recevoir à souper tout ce beau monde dans «son» loft.

Ce beau monde, ce sont trois célibataires inscrits volontairement dans le site de TQS, mais triés et choisis par le ou la meilleure amie d’un autre célibataire comme pouvant potentiellement l’intéresser. Durant le souper, les prétendants ou prétendantes font leur «pitch de vente» au célibataire principal, lequel ou laquelle choisit son match en conclusion d’émission.

«Avec Suite 309: Le Dating Show, ce quim’a surtout attirée, c’est que je peux vraiment être moi-même et interagir, non pas en tant que reporter ou présentatrice, mais comme Virginie. C’est un peu ça qui fait que je me retrouve à animer l’émission… et, surtout, que d’autre part j’ai des patrons hyper-compréhensifs», insiste-t-elle.

Par là, elle parle de ses patrons de TQS et de Flash, qui ont bien voulu lui donner encore du lousse cet hiver. Ils ont visiblement bien fait parce qu’il paraît que Virginie est à son meilleur dans ce concept.

Mariage et enfants

«J’ai un horaire hyper-bien organisé, confie la jeune femme de 29 ans qui travaille 7 jours sur 7. Je veux des enfants, mais en y pensant, je me demande où je les placerais dans mon horaire!»

Attention, il ne s’agit pas que d’une boutade, la maternité pourrait combler Virginie plus tôt qu’on ne le pense, d’ici deux à trois ans. Déjà qu’elle se mariera dans trois mois avec l’homme qui partage sa vie depuis six ans déjà. La cérémonie aura lieu – rien de moins – au Mexique, sous le soleil.

«Je trouve que 29 ans, c’est un bel âge pour commencer à fonder une famille», assure Virginie.

Ses invités au Dating Show ne sont peut-être pas rendus là, mais comme ils ont tout de même compris qu’il faut d’abord être deux pour que ça se fasse… ils prennent les grands moyens.

Suite 309: Le Dating Show débute ce vendredi 19h à TQS, première de 20 émissions. L’occasion de revoir les ex-lofteurs André et Charles, qui se sont prêtés au jeu.

haut