Accueil Divertissement
 
JDM

SOPHIE THIBAULT ET DOMINIQUE POIRIER

Quatre chefs, deux femmes

Michelle Coudé-Lord
Le Journal de Montréal
01-12-2005 | 10h16

La dernière femme à avoir animé un débat des chefs en français est Claire Lamarche. C'était le 14 mai 1997. Et elle fut victime d'une chute de pression. Ne vous en faites pas, Sophie Thibault et Dominique Poirier, choisies hier pour animer respectivement les débats du 15 décembre et du 10 janvier, sont en excellente santé.

Elles étaient surtout heureuses d'être là, «non pas parce qu'il fallait une femme, mais pour nos compétences», indiquait avec justesse l'animatrice du Point, Dominique Poirier, qui sera là le 15 décembre en direct de Vancouver.

Il y a eu bien sûr l'ère Jacques Moisan, qui a quatre débats derrière la cravate. Il était là pour le dernier débat télévisé, en juin 2004, pour les élections fédérales.

Hier, à Ottawa, les réseaux de télé Radio-Canada, CBC, CTV et TVA - à noter que le Mouton noir ne diffusera pas le débat et ne fait pas partie du consortium - ont décidé de faire confiance à des femmes. Trina McQueen animera le débat en anglais.

Enfin la reconnaissance

Tant Catherine Cano, chef des nouvelles à RDI et à Radio-Canada, que Serge Fortin, grand boss de l'information à TVA, se disaient extrêmement contents pour leurs protégées respectives.

«Sophie Thibault est prête pour ce défi et nous en sommes très fiers», a souligné M. Fortin.

«Il est temps qu'on fasse confiance à nos femmes en information pour de tels mandats», a affirmé pour sa part Catherine Cano.

Sophie Thibault, à la tête du 22 heures à TVA depuis trois ans, entend revoir tous les débats télévisés et appeler son ex-collègue Jacques Moisan pour des conseils.

«C'est la reconnaissance de notre travail. Je vois cela comme une autre étape dans ma carrière et un beau défi. Et je suis heureuse du message que ça envoie à toutes les femmes en information. Il faut vraiment y croire», souligne-t-elle.

Elle croit que sa pratique du yoga l'aidera à canaliser ce stress supplémentaire.

«Je vais essayer d'être un bon arbitre et voir à ce que le ton d'un vrai débat soit respecté. Il y a tout de même plusieurs règles à suivre dans une telle soirée.»

Hier, Catherine Cano nous disait que les deux animatrices et reporters ont été acceptées d'emblée.

Dominique Poirier a reçu les félicitations de tous ses collègues, dont celles de Bernard Derome. Ce dernier réalisera les grandes entrevues des chefs au Point durant la campagne électorale.

«Il faut bien dire que l'animation des débats des chefs appartenait à un club de gars. Les compétences des femmes sont maintenant reconnues», a conclu l'animatrice du Point.

  • Le dernier débat en français, le 14 juin 2004, a attiré une moyenne de 884 000 téléspectateurs à TVA et de 435 000 à Radio-Canada ; TQS ne le diffusait pas. Les dates des quatre débats des chefs en français et en anglais sont les 15 et 16 décembre de Vancouver et les 9 et 10 janvier de Gatineau ou de Montréal.

    mclord@journalmtl.com

    haut