Caroline Vigeant
Agence QMI

I Love the 90's: étrange voyage dans le temps

 I Love the 90's : étrange voyage dans le temps

Le groupe C+C Music Factory a foulé la scène du centre Bell jeudi.Photo Martin Chevalier / Agence QMI

Caroline Vigeant

La nostalgie a eu du mal à opérer jeudi soir, alors que le spectacle I Love the 90s s'est amorcé dans un Centre Bell qui tardait à se remplir. 

La proposition s'annonçait pourtant prometteuse avec son alignement d'icônes du hip-hop et de R&B - Montell Jordan, Color Me Badd, Rob Base, Young MC et la formation C+C Music Factory - avant sa pièce de résistance, Salt-N-Pepa.

C+C Music Factory a ouvert le bal en force avec Things That Make You Go Hummmm et l'intemporelle Gonna Make you Sweat (Everybody Dance Now). Mais accompagnée d'une bande préenregistrée, sa prestation prenait des allures de karaoké.

Dégourdir la foule

Le rappeur Young MC, approchant la cinquantaine et portant un chandail du Canadien de Montréal, s'est aussi démené pour dégourdir la foule, allant jusqu'à lui ordonner de se lever avant d'attaquer Bust A Move.

Si le boys band Color Me Badd a fait une entrée remarquée avec All 4 Love, son étoile a vite pâli dès les premières mesures de I Adore Mi Amor. Malgré ses supplications, on continuait de sortir à pleine porte. I Wanna Sex You Up n'a guère suscité plus d'engouement.

En emboîtant le pas, Montell Jordan a réanimé la bête grâce à son This is How We Do it.

Ce sont sans contredit les Get Up and Have a Good Time, Joy and Pain et It Takes Two de Rob Base qui ont le mieux chauffé les planches pour Cheryl «Salt» James et Sandra «Pepa» Denton.

Les dames de la soirée

À 21 h 45, le tandem qui a soufflé 30 bougies a été accueilli dans l'euphorie sans DJ Deidra «Spinderella».

Après Shake Your Thang, celles pour qui on s'était déplacé se sont mises à jouer les animatrices de foule, plutôt que de dégainer leurs succès. Push it et Shoop n'allaient se faire entendre qu'au terme d'un medley qui débordait dans les années 1980.

Si cet étrange voyage dans le temps a réussi à tenir la route pendant plus de deux heures, c'est principalement dû à l'ambiance qui régnait dans la salle, les 5500 nostalgiques et nouveaux adeptes - la plupart dans la quarantaine, mais aussi dans la vingtaine - étant venus avec la ferme intention de s'amuser.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos