BUM

La revente de billets exaspère Mumford & Sons

La revente de billets exaspère Mumford & Sons

Marcus Mumford du groupe Mumford & Sons.Photo WENN

Les membres du groupe Mumford & Sons en avaient gros sur le cœur par rapport à la revente des billets de leurs spectacles, et ils ont pris les grands moyens pour se faire entendre. Dans une longue lettre publiée sur leur page Facebook, Winston Marshall, Marcus Mumford, Ted Dwane, Ben Lovett et Adam Tudhope (leur gérant) ont décrié les pratiques des revendeurs.

«Les gens peuvent dire que ces billets sont vendus et que nous recevons notre argent de toute façon. Mais ce n’est pas de cette façon que nous le voyons. Nous voulons que nos fans puissent venir voir le spectacle au bon prix, sentir qu’ils en ont eu pour leur argent. Nous voulons que tous les sièges de nos spectacles à guichet fermé soient remplis par des fans. Pourquoi sommes nous aussi préoccupés? Parce que ce n’est pas juste, ça déplait à nos fans et c’est un problème pour tous les artistes», ont-ils entre autres écrit.

Du coup, les membres du groupe disent comprendre que certaines situations sont inévitables, par exemple quelqu’un qui possède des billets et qui ne peut finalement plus se présenter. Ces situations marginales, selon Mumford & Sons, devraient toutefois se régler sur des sites de reventes sans profit.

Les musiciens anglais invitent la population à s’exprimer auprès des autorités compétentes en Angleterre.

Cette manœuvre rappelle notamment un mouvement qui a eu lieu au Québec, dans le cadre de l’adoption de la loi 25 sur la revente de billets. Il est interdit depuis 2012 au Québec de revendre des billets plus chers que le prix choisi par le producteur du spectacle.

Cette loi n’a toutefois pas le mordant espéré, des billets étant encore revendus à des prix beaucoup plus élevés qu’originalement sur certains sites de revente bien connus.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos