Ismaël Houdassine
Agence QMI

Fleetwood Mac à Montréal: ce n'est qu'un au revoir

Fleetwood Mac à Montréal: ce n'est qu'un au revoir

Fleetwood Mac. Photo Ben Pelosse / Agence QMI

Ismaël Houdassine

MONTRÉAL - C'était soirée nostalgie jeudi soir au Centre Bell pour l'ultime tournée du groupe mythique Fleetwood Mac. Baby-boomers et amateurs de folk rock atmosphérique 1970 se sont donné rendez-vous dans une ambiance où le quintette a enchaîné les succès.

Sans perdre de temps, les cinq membres du groupe britano-américain dont les vétérans Mick Fleetwood et John McVie (qui ont donné leur nom à la formation), pour la première fois réunis à Montréal, ont amorcé le spectacle en interprétant coup sur coup The Chain, You Make Loving Fun et le superbe Dreams, tous tirés de Rumours, leur légendaire album, vendu à 40 millions d'exemplaires.

Puis, la chanteuse Stevie Nicks, toujours aussi charismatique avec son regard de louve et ses longs foulards scintillants qui s'entortillent autour de ses mains, est venue charmer Montréal en mêlant le français et l'anglais. «Good evening, merci beaucoup. Let's get this party started», a-t-elle crié à la foule conquise.

Elle a par la suite souligné le retour à Montréal de la pianiste Christine McVie qui n'était pas présente lors des spectacles précédents. «Bon retour Chris», a lancé Nicks. D'ailleurs, à plusieurs occasions, les membres de la formation ont célébré le retour de l'artiste.
Rock virtuose

Le groupe a enchaîné avec Second Hand News, puis Rhiannon. Le spectacle est devenu davantage rock avec les pièces Everywhere, I Know I'm Not Wrong et Tusk où le décapant guitariste Lindsey Buckingham peut montrer toute sa virtuosité. «Nous sommes tellement contents d'être ici à Montréal», a-t-il clamé après avoir lâché un cri.

Stevie Nicks a poursuivi avec Sisters of The Moon de l'album Tusk, puis Say You Love Me. A suivi la très folk rock Seven Wonders où l'artiste a montré encore l'étendu de sa voix.

Lindsey Buckingham, très à l'aise sur la scène, s'est aussi fait cabotin en essayant de chanter en français. Puis, il a livré un très émouvant discours sur ses expériences passées et le pouvoir de changer avant d'y aller avec la chanson Big Love, bien sentie. Un moment de maestria par ce guitariste d'exception, véritable bête de scène qui a été fortement applaudie par la foule de plus de 12 000 personnes présentes.

Nicks est venue alors rejoindre son ancien compagnon sur scène pour un autre moment magique. Entourés d'étoiles qui semblaient s'échapper des écrans, la chanteuse a entonné la magnifique Landslide, ballade folk aux relents country. La foule en a redemandé, l'applaudimètre était à son apogée! De la belle et grande musique américaine.

Tous les grands succès ont défilé les uns après les autres. De Over My Head à Go Your Own Way que le groupe avait gardé pour la fin.

En rappel, Fleetwood Mac a encore fait plaisir à ses fans avec un autre grandissime morceau, Don't Stop, relancé dans les années 1990 par Bill Clinton qui l'avait utilisé lors de sa campagne électorale.

Au final, une seule déception, quelques accros sonores surtout lors des moments plus rocks qui nous faisait perdre les nuances musicales. Mais personne n'a boudé son plaisir et tous aimeraient revoir ces infatigables soixantenaires pour un autre tour de piste.

  • Stevie Nicks fume encore du cannabis


  • Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


    Vidéos

    Photos