Sandra Godin
Canoë

Explosion de mélodies printanières

Chinatown - Explosion de mélodies printanières


Sandra Godin

Dernière mise à jour: 02-05-2012 | 22h39

MONTRÉAL – Avec des textes «plus romanesques que romantiques» où la musique pop française des «sixties» fusionne avec du rock contemporain, le quintuplé montréalais Chinatown est resté fidèle à ses influences musicales dans son deuxième album, Comment j'ai explosé, lancé mercredi soir au National.

C'est dans un spectacle gratuit ouvert au public qu'ils ont interprété l'album en entier, dont le premier extrait Culpabilité, en guise de lancement.

Trois ans après la parution du premier opus du groupe sur lequel on pouvait entendre leur succès Apprendre à danser, les membres affirment qu'ils ont eu plus de temps et d'argent pour concevoir cet album, qui est un véritable amalgame de pièces rythmées et rafraîchissantes.

Leur inspiration a toutefois pris une direction quelque peu différente, qu'ils attribuent au fait qu'ils ne sont «plus en peine d'amour».

«Nous parlons d'amour quand même, mais nous sommes moins romantiques, a expliqué le chanteur et claviériste Pierre-Alain Faucon, avant le lancement. Le romanesque permet à l'esprit de voyager plus que le romantisme, qui est un peu polarisant. Nous ne voulons plus nécessairement parler de peines d'amour.»

«Nous faisons aussi allusion à des thèmes plus sociaux, plus politiques, et intégrons des personnages dans nos textes», a-t-il ajouté.

La musique ambitieuse de l'album résulte, entre autre, d'un ajout de synthétiseurs. Ils font une utilisation nostalgique et brillante de synthétiseurs analogiques.

Un titre explosif

La pièce Comment j'ai explosé, qui prête son titre à l'album, est une musique sans paroles.

«Il y a une parole dans une chanson que nous avons faite, qui dit : «Quand l'orchestre joue, comment j'ai explosé». Ça exprime les émotions vécues au moment précis où l'orchestre joue. Nous avons donc donné ce titre à une musique composée par Félix», a expliqué Pierre-Alain Faucon.

Le groupe, composé également de Félix Dyotte, Toby Cayouette, Maxime Hébert et Julien Fargo, jouera dans plusieurs festivals cet été, dont le Festival d'été de Québec, avant d'entreprendre une tournée québécoise à l'automne.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos