Samuel Pradier
Agence QMI

180 spectacles pour toutes les oreilles

FIJM - 180 spectacles pour toutes les oreilles

Samuel Pradier

Dernière mise à jour: 24-04-2012 | 18h45

Avec plus de 180 concerts payants, la 33e édition du Festival international de jazz de Montréal (FIJM), qui se déroulera du 28 juin au 7 juillet, offrira une pléthore de spectacles de tous les styles et de tous les genres musicaux.

La programmation a été dévoilée mardi matin, par André Ménard, cofondateur et directeur artistique, ainsi que Laurent Saulnier, responsable de la programmation.

«Il y a trop de bonnes affaires, a expliqué ce dernier. Quand on commence à penser à la programmation d’un festival, on a une page blanche devant nous. Et on programme chaque édition comme si c’était la dernière. On ne fait donc pas des réserves pour l’année suivante. Et puis, la diversité de la programmation fait aussi en sorte que le Festival de jazz se retrouve avec plusieurs publics.»

James Taylor aura la lourde tâche d’ouvrir le festival, les 27 et 28 juin, à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Melody Gardot, Patrick Watson, Tangerine Dream, Seal et Norah Jones suivront au même endroit.

Liza Minelli sera également à Montréal pour une soirée exceptionnelle, le 5 juillet. «Une des programmatrices l’a vue en Italie, l’été dernier, et elle a été réellement ravie. Liza Minelli a traversé quelques années creuses et, quand on nous a dit qu’elle était revenue avec une bonne voix et une aisance sur scène, on s’est dit qu’il fallait l’avoir tout de suite.»

Le réalisateur Émir Kusturica avait déjà joué au FIJM en extérieur, mais c’est la première fois qu’il est programmé en salle, le 5 juillet, au Métropolis. «Jouer dans une salle veut dire qu’il peut prendre le temps qu’il veut pour jouer ce qu’il veut, a dit Laurent Saulnier. Sur scène, il y a un côté un peu cirque, les musiciens sont habillés avec beaucoup de couleurs. Il va nous présenter un vrai show à lui, dans toute sa splendeur.»

Leonard Cohen ne fait pas partie de la programmation de la prochaine édition du FIJM, sa tournée débutant plus tard, mais il devrait vraisemblablement être présent l’année prochaine. Son fils, Adam Cohen, sera toutefois du festival, le 4 juillet, au Métropolis. Ziggy Marley, le fils de Bob, sera aussi de passage à Montréal avec son Wild and Free Tour, le 28 juin.

On note aussi le retour de Grubb («Gypsy Roma Urban Balkan Beats»), mis en scène par Serge Denoncourt, qui a connu un gros succès l’an passé, ainsi que la présentation de The life and blues of Bessie Smith: The Devil’s Music, une sorte de film biographique de la reine du blues, Bessie Smith.

Il y aura aussi Flamenco Hoy. «Flamenco Hoy est comme un film qui se déroule en vrai, sur scène, a relaté M. Saulnier. C’est le même genre de feeling, avec de la danse flamenco et un groupe live sur scène. Et c’est mis en scène par l’immense cinéaste Carlos Saura.»

Les billets de tous les spectacles de cette 33e édition seront mis en vente à compter de samedi, à 12h. Les spectacles extérieurs gratuits seront dévoilés au début juin. Plus d’information est disponible en ligne (montrealjazzfest.com).




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos