Vanessa Guimond
Journal de Montréal

Du punk servi à toutes les sauces

Pouzza Fest - Du punk servi à toutes les sauces

Le Pouzza Fest aura lieu à Montréal du 21 au 23 mai. | © Photo courtoisie

Vanessa Guimond

Dernière mise à jour: 13-05-2011 | 15h32

Amateurs de musique punk, accrochez-vous, puisque Montréal accueillera la première édition du Pouzza Fest les 21, 22 et 23 mai prochains. Avec un menu composé de 118 concerts mettant en vedette des artistes issus de la scène punk locale et internationale, ce nouveau festival promet de satisfaire tous les goûts, même ceux des adeptes de musique folk.

C’est à Hugo Mudie, chanteur de la formation montréalaise The Sainte Catherines, que l’on doit la création du Pouzza Fest, événement qui tire son nom de la jonction des mots « poutine » et « pizza », deux mets généralement consommés en fin de soirée au centre-ville de Montréal.

« Quand nous voyageons et que nous disons aux gens que nous sommes de Montréal, on nous parle toujours de poutine et de pizza à 0,99 $, a insisté Hugo Mudie. Je voulais également explorer un concept alliant fast food et fast music, puisque notre festival est un peu comme un buffet où l’on sert de la musique rapide. »

C’est après avoir participé à divers festivals consacrés à la musique punk, dont le Fest de Gainesville, en Floride, que le musicien et producteur d’événements(L’Écurie, boîte qu’il a cofondée, produira le Pouzza Fest) affirme avoir eu l’idée d’importer ce genre de concept à Montréal.

« Je me disais que c’était le genre de festival qui nous manquait, a-t-il expliqué. Alors, au lieu d’attendre que quelqu’un le mette sur pied, j’ai décidé de le faire moi-même. »

De la diversité, s'il vous plaît

Ne s’adressant pas à une clientèle sélecte, le Pouzza Fest laissera place à des artistes issus de la scène punk qui ont décidé de toucher à d’autres genres musicaux par le biais de projets parallèles. Des exemples ? Bad Astronaut, le projet folk de Joey Cape du groupe Lagwagon, ainsi que Brendan Kelly, chanteur et bassiste de la formation The Lawrence Arms, qui explore également l’univers du folk en solo.

« Mon but, c’était de ratisser large. C’est pour cette raison que nous présenterons des concerts offerts par des groupes plus pop comme par des groupes plus heavy, a affirmé Hugo Mudie. Je ne voulais pas créer un festival pour une clique en particulier. »

Ne se contentant pas de « ratisser large », le fondateur du Pouzza Fest affirme qu’il souhaitait accueillir des groupes n’ayant jamais mis les pieds sur une scène montréalaise ou dont la dernière visite au Québec remonte à plusieurs années.

« C’est quelque chose que nous voulons développer d’année en année. Nous voulons miser sur ce côté un peu exclusif », a-t-il déclaré après avoir mentionné la venue de Lifetime, dont le dernier passage à Montréal date de 1996, ainsi que celle de la formation Zero Boys, qui n’a jamais offert de concert à Montréal.

Tous ces groupes se partageront la grille horaire du Pouzza Fest entre les Foufounes électriques, le Underworld, les Katacombes et l’Absynthe, quatre lieux de diffusion formant un périmètre de 1 km carré afin de faciliter la vie des festivaliers.

Une passe donnant accès à tous les concerts est disponible au coût de 50 $. Notez également que quelques concerts-surprises devraient faire l’objet d’annonces de dernière minute par le biais des médias sociaux et que deux soirées BBQ seront organisées aux Foufounes électriques les 21 et 22 mai.

Des nouvelles des Sainte Catherines

Évidemment, Hugo Mudie et la formation The Sainte Catherines se produiront dans le cadre de la première édition du Pouzza Fest. Le groupe compte bien enflammer la scène des Foufounes électriques le 22 mai, à 20h30.

Armés des chansons tirées de leur plus récent disque Fire Works, paru en 2010, les musiciens ne se contenteront pas de se produire dans le cadre du Pouzza Fest, puisqu’ils assureront également la première partie des concerts de NOFX lors de leur passage à Chicoutimi et à Montebello les 17 et 18 juin.

De plus, le groupe, qui a récemment effectué un séjour de deux semaines en France, où son album est paru en février dernier, se lancera dans une tournée européenne qui l’amènera à se produire en Allemagne en septembre.

«Nous sommes habitués de tourner en Allemagne, où nous sommes allés à six reprises, mais je dois dire que la réception en France a été vraiment bonne, a déclaré Hugo Mudie. Nous avons été surpris. Nous avons attiré autant de gens que nous en attirons ici lors de nos concerts.»

The Sainte Catherines fera également l’objet d’un album de photos réalisé par le photographe Jimmi Francoeur, qui a suivi les musiciens lors de récentes tournées. Le livre, intitulé The Sainte Catherines- Photobook, devrait paraître cet été.

Les coups de coeur d'Hugo Mudie

Lifetime, le 21 mai, aux Foufounes électriques
The Queers, le 21 mai, aux Foufounes électriques
Channel 3, le 21 mai, aux Katacombes
Zero Boys, le 22 mai, aux Katacombes
Roller Starter, le 22 mai, aux Foufounes électriques



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos