Une voix en or

Marie-Élaine Thibert - Une voix en or

Claude Giguère
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 12-12-2008 | 06h10

Marie-Élaine Thibert a présenté hier soir le premier spectacle de Noël de sa carrière, devant une foule conquise d'avance qui lui a réservé un accueil triomphal.

Le Théâtre St-Denis était plein à craquer et les spectateurs trépignaient d'impatience en attendant l'arrivée de Marie-Élaine Thibert. Elle leur avait promis un party de Noël et elle a livré la marchandise. C'est en famille ou entre amis que le public a répondu à l'invitation.

L'album Un jour Noël cartonne dans le palmarès des ventes au Québec depuis octobre dernier, avec près de 50 000 exemplaires vendus, et il semble que les fans de la jeune interprète avaient envie de voir ce que ça donnerait sur scène. Si on en juge par leur réaction, ils en ont eu pour leur argent. Dès les premières pièces, des ovations debout spontanées ont donné le ton à la soirée.

De Cohen à Brel

Marie-Élaine Thibert a interprété les 12 chansons de Noël qui figurent sur son album et avait, pour l'occasion, préparé huit pièces de plus. Pour notre plus grand plaisir, l'artiste est parfois sortie du registre des éternels classiques du temps des fêtes, comme ce fut le cas avec Hallelujah, de Leonard Cohen, Quand les hommes vivront d'amour, de Raymond Lévesque, ou La Quête, de Jacques Brel, livrées avec émotion et justesse.

Globalement, la prestation de Marie-Élaine Thibert fut à la hauteur de ce qu'on peut attendre de l'artiste, dont on compare parfois la voix à celle de Ginette Reno ou de Céline Dion.

Sur scène, les sept musiciens qui l'accompagnent, installés sur des pastilles surélevées et éclairées, ajoutent de la vie et de l'énergie au spectacle. Cuivres, piano, batterie, basse, contrebasse et guitare, appuyés par trois choristes, dont la jeune Frédérique Mousseau, en viennent parfois à nous faire oublier qu'on est dans un spectacle de Noël.

Entre les pièces, Marie-Élaine Thibert raconte quelques anecdotes touchant à ses expériences personnelles liées à Noël. À un moment, elle s'adresse au Père Noël pour lui demander... de plus longues jambes ! Un technicien lui apporte plutôt une paire de souliers à talons hauts !

Mise en scène

Marie-Élaine Thibert a elle-même, pour une première fois, mis en scène son spectacle, en collaboration avec son éclairagiste Pierre-David Gravel. Il résulte de cette première expérience un décor vivant inspiré de l'époque Motown.

Les jeux de lumière de Gravel sont fantastiques et donnent le ton des ambiances que la chanteuse veut installer, selon les pièces qu'elle interprète. Derrière elle, on diffuse sur une toile géante des images de flocons qui tombent, de flammes ou d'enfants.

Si certains spectateurs souhaitaient voir apparaître Gregory Charles, qui chante une pièce en duo avec Marie-Élaine Thibert sur Un jour Noël, ils ont dû se contenter de la vingtaine de membres de la chorale D'un Commun Accord qui sont montés sur scène lors du rappel pour Happy Christmas, de John Lennon.

Marie-Élaine Thibert présentera à nouveau les chansons d'Un jour Noël ce soir et demain à Montréal avant de prendre la direction de Gatineau, La Baie et Québec.


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos