Les sceptiques seront con-fon-dus

 Nostalgie 80 - Les sceptiques seront con-fon-dus

La vente des billets pour le spectacle Nostalgie 80 va bon train selon M. Jacques-Alain Maltais, producteur du spectacle | © Agence Nomade/Marc-André Boivin

Marc-André Boivin

Dernière mise à jour: 11-12-2008 | 18h15

À première vue, l’idée de réunir en plein Vendredi saint des artistes comme Samantha Fox, Rick Astley, Debbie Gibson et Tiffany, qui vient de s’ajouter à l’alignement, peut paraître étrange. Mais il semblerait bien que bien des Québécois souffrent de nostalgie aigüe puisque les billets pour ce spectacle exclusif à Québec se vendent très bien.

Certains parleront d’une nouvelle étape dans le mystère Québec, mais le producteur du spectacle, M. Jacques-Alain Maltais de Nils Entertainment affirme au contraire que la fièvre dépasse les frontières de la province. «Il y a beaucoup de gens provenant de l’extérieur, de Montréal ou du Saguenay par exemple, qui ont acheté leurs billets. Là, il faut secouer un peu les gens de Québec pour qu’ils embarquent eux aussi. Je sais aussi qu’il y a des gens de Toronto et même de New York qui seront de la fête le 10 avril prochain», affirme M. Maltais.

Il faut dire que ces quatre artistes, qui ont connu leur heure de gloire au milieu des années 80, n’ont jamais été réunis sur une même scène. «Ils n’ont jamais joué ensemble, mais ils sont vraiment emballés par ce projet qui est inédit. Ça ne s’est jamais fait auparavant. Les quatre artistes sont conscients que leurs belles années sont derrière eux, mais ils sont encore en grande forme et chantent toujours très bien. C’est en quelques sortes un cadeau que nous faisons à la Ville de Québec», ajoute le producteur.

Ce dernier aurait pu présenter un tel événement du côté de Montréal, mais a plutôt choisi la Capitale-Nationale, une ville qui ne se fait habituellement pas prier pour faire la fête. «Nous avons choisi Québec parce que nous savons que c’est une ville de party. Je viens du Saguenay, mais j’ai fait mes études ici et j’ai toujours bien aimé Québec. Nous avons vu ce qui s’est fait au cours de la dernière année pour le 400e, c’était tellement bien monté que nous avons décidé de donner à Québec cet événement spécial et unique pour que la ville continue à rayonner», poursuit M. Maltais qui ne semble pas avoir le mot annulation dans son vocabulaire.

Risque

«Le spectacle va avoir lieu, c’est sûr. Oui le Colisée c’est gros, mais nous voyons grand. On ne pouvait présenter un tel événement festif dans une petite salle. La scène va être centrale et il n’y aura pas de siège sur le parterre qui va devenir une immense piste de danse. Ça va être magique», souligne-t-il, étant bien conscient qu’il prenait au départ un grand risque.

Pour raviver les souvenirs

Le producteur de Nostalgie 80, spectacle qui aura lieu le 10 avril prochain au Colisée de Québec, admet que c’est pour raviver les souvenirs d’anciens et anciennes ados qu’il s’est lancé dans cette aventure sans prétention qui, si elle est couronnée de succès, pourrait avoir des suites.

«Je me souviens d’avoir dansé sur du Rick Astley et Debbie Gibson, je la trouvais tellement belle. Je crois que ce spectacle va raviver de beaux souvenirs à bien du monde que ce soit notre première gang d’amis ou encore un premier baiser. J’ai des amis que je n’ai pas vus depuis 10 ans qui vont être à Québec ce soir-là. Disons que ça va changer de la crise économique», souligne Jacques-Alain Maltais qui estime que les jeunes adultes n’ont pas souvent l’occasion de participer à de tels partys.

Celui-ci a été spécifique avant de signer les contrats avec Gibson, Astley, Samantha Fox et Tiffany. Chacun d’entre eux ne viendra pas faire son tour de chant pour ensuite quitter comme si de rien n’était. Ils devront plutôt partager la scène tous ensemble et surtout, présenter leurs plus grands succès.

«Ça va être une soirée où les succès vont s’enchaîner sans arrêt. Les quatre artistes vont se présenter à Québec quelques jours avant pour des répétitions qui vont se tenir ici-même, avec des musiciens d’ici. Nous savons déjà quelles chansons seront jouées, mais nous ignorons toutefois l’ordre», ajoute-t-il en précisant que Mado Lamothe se chargera de réchauffer la foule en première partie.

Les quatre artistes ont peut-être été moins visibles depuis la fin des années 80, mais ils sont tout de même demeurés actifs. On a pu voir Samantha Fox il y a quelques années à Star Académie, les abonnés de Playboy ont pu observer la beauté de Tiffany et de Debbie Gibson dans toute sa splendeur alors que Rick Astley, lui, faisait un retour triomphal grâce à Internet en 2007, année où la RickRoll a permis à bien des jeunes de 15-16 ans de découvrir le chanteur britannique.

À quand le retour des Hairbands?

M. Maltais ne cache pas que si tout se déroule bien, sa compagnie Nils Entertainment pourrait présenter un spectacle «nostalgique» par année. Il semble déjà avoir sa petite idée sur un autre concept qui pourrait fonctionner. À quand le retour des Hairbands comme Poison, Warrant, Cinderella et autres Slaughter? 2010 nous le dira.


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos