La consécration pour Marie-Hélène Thibert

Lancement de son album comme ça - La consécration pour Marie-Hélène Thibert

Pascale Lévesque
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 05-04-2007 | 14h22

Marie-Élaine Thibert est une fille en or et pas seulement parce qu'à peine sorti en magasin, son album Comme ça est déjà certifié disque d'or. Même si elle était exténuée à cause d'un virus qui la tenaille depuis trois jours, la chanteuse a insisté pour chanter devant son public venu célébrer avec elle son lancement au Théâtre Olympia.

Inutile de bien connaître Marie-Élaine Thibert pour s'apercevoir qu'hier, elle n'était visiblement pas au sommet de sa forme quand elle a chanté cinq chansons tirées de son dernier opus. Des entrevues précédant et suivant la mini-prestation ont même été annulées compte tenu de son état.

N'empêche, Marie-Élaine était debout dans sa jolie robe rouge en soie pour offrir à ses fans ce cadeau qu'ils attendaient depuis si longtemps. Et ils le lui ont bien rendu en lui réservant systématiquement une ovation debout après chaque chanson.

«Je le fais pour vous!»

«Merci infiniment! Moi aussi, je vous aime... je le fais pour vous. Ça a été une journée assez remplie, émouvante et stressante. Ça n'a pas été facile. Ça fait tellement longtemps que je n'ai pas fait de la scène avec mes chansons à moi, j'en reviens pas !» a-t-elle lancé de tout son coeur au public qui l'avait accueillie si chaleureusement.

La chanteuse a aussi profité du micro pour saluer ses collaborateurs et les remercier. Plusieurs d'entre eux étaient dans la salle pour l'entendre, dont Luc De Larochellière, Jamil, Michel Rivard et Paul Piché, qui a usé de courbettes malgré un horaire fou pour faire acte de présence au lancement parce qu'il y tenait vraiment.

Julie l'entremetteuse

Julie Snyder a aussi été saluée au passage par Marie-Élaine, pour lui avoir permis de chanter en duo avec Chris De Burgh. C'est effectivement elle qui a joué les entremetteuses entre les deux artistes. «Je suis allée à Londres avec Marie pour le rencontrer. Je capotais plus qu'elle lorsqu'il a accepté le duo, c'est un gros kick pour moi qu'elle chante avec une idole de jeunesse», raconte Julie.

Dans le fond de la salle, assis dans un coin, Stéphane Laporte, directeur artistique, écoutait sa protégée. «C'est la consécration pour elle, confie-t-il. Il y a eu évolution, c'est indéniable, mais en même temps, elle n'a pas fait un virage sec comme d'autres l'auraient fait. Je crois que cet album-là lui ouvrira un nouveau public, alors que ses fans fidèles resteront avec elle», commente Stéphane Laporte, qui voit dans l'amour que porte le public à Marie-Élaine un autre rapprochement avec Édith Piaf.

«Il y a une espèce de proximité entre elle et le public, c'est comme si tout le monde se reconnaissait en elle», ajoute-t-il. Pas surprenant qu'avec cet attachement, Marie-Élaine ait décidé de chanter quand même hier.

plevesque@journalmtl.com


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos