Ses grands succès

Luc De Larochellière - Ses grands succès

Marie-Joëlle Parent
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 09-11-2006 | 08h57

Luc De Larochellière se paie un best of de ses meilleurs succès ce soir au Club Soda pour ses vingt ans de carrière. Il sera entouré d'amis artistes qui chanteront avec lui leurs chansons préférées.

Un heureux hasard puisqu'il se produit dans le cadre du Coup de coeur francophone, qui fête aussi son 20e anniversaire.

Pour paraphraser Ferland: quand on chante on a toujours 20 ans. Cette phrase semble tout indiquée pour définir Luc De Larochellière, un artiste dont la carrière dure, mais qui ne semble pas vieillir.

«Pourtant, après deux disques c'était déjà un géant de la chanson. Il était jeune et il écrivait des affaires qu'on n'est pas censé écrire à 25 ans», raconte Daniel Boucher, joint hier au téléphone.

Ce dernier sera sur scène ce soir ainsi que Pierre Flynn, Daniel Boucher, Vincent Vallières, Sylvie Paquette et Motus 3F, qui ont tous accepté de reprendre à leur manière les succès de Larochellière.

Pour l'occasion, ce dernier a ressorti ses chansons des boules à mites, comme Pop désintox et Ma génération.

Tounes connues

«C'est un show composé de tounes connues, c'est un cadeau au public», dit-il.

Le chanteur reprend ainsi la formule de son dernier album sorti en septembre dernier, Voix Croisées, où il chante en duo avec Gilles Vigneault, Daniel Boucher, Francis Cabrel, Pierre Flynn, Laurence Jalbert, Lynda Thalie entre autres.

Alors que Jean Leloup ne peut supporter de chanter ses vieilles chansons, Luc De Larochellière, lui, y prend plaisir.

«Ce sont mes tounes, et je les interprète avec qui je suis aujourd'hui», dit-il.

En 1986, à ses débuts, Luc De Larochellière se destinait plutôt à une carrière d'illustrateur, après des études en arts visuels à l'UQAM.

Métier

La chanson n'était alors qu'un passe-temps qui est devenu, l'espace du Festival d'été de Granby, son métier.

Il avait alors gagné, à sa première participation, trois prix.

«J'étais naïf au départ. Je n'avais pas l'ambition de devenir chanteur», se souvient l'artiste.

Et aujourd'hui? «J'ai fait le choix de vivre de ça, j'assume de plus en plus mon côté musicien. La période Je veux être l'idole des jeunes est passée», dit-il.

Et le secret pour qu'une carrière dure ?

«C'est de le faire pour les bonnes raisons, le but n'est pas de vendre des milliers d'albums. Il y a des artistes qui ont vendu peu d'albums et qui sont toujours là», avance le chanteur.

Et comme c'est dans l'air du temps d'interroger les artistes sur ce qu'ils pensent de la relève musicale québécoise, allons-y!

«Je trouve que c'est une super belle époque en ce moment, il y a une effervescence musicale comme j'en ai pas vu depuis longtemps, espérons qu'ils auront la vitrine qu'ils méritent», conclut M.De Larochellière.

  • Sa chanson coup de coeur: Si fragile
  • Sa chanson des jours tristes: Les Fleurs de Babylone
  • Chanson porte-bonheur: America
  • Chanson que vous êtes plus capable d'entendre: «Je ne le dirai pas!»
  • Chanson qui vous décrit le mieux: «C'est l'ensemble de l'oeuvre»


  • Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


    Vidéos

    Photos