Metallica est en ville

Musique - Metallica est en ville

Par Sylvain Prevate - Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 11-12-2006 | 22h48

On attend 50 000 personnes au spectacle en plein air que donneront Metallica et leurs amis au parc Jean-Drapeau, dimanche. Cent quatre-vingts techniciens travaillent actuellement à ériger la gigantesque scène.

Les rockeurs du Summer Sanitarium Tour 2003, Metallica, Limp Bizkit, Linkin Park, Deftones et Mudwayne, donnent un minimum de trois représentations chaque semaine dans trois villes différentes.

De là la nécessité de former trois équipes techniques différentes qui trimballent aux quatre coins de l’Amérique trois scènes et trois systèmes de son et d’éclairage.

La scène, qui fait 220 pieds par 100 pieds – plus grande que la patinoire du Centre Bell! –, nécessite trois jours de travail à raison de 18 heures par jour pour la monter.

15 camions
La flotte de 15 camions transportant la structure métallique de la scène est arrivée à Montréal avant-hier en provenance d’Orlando en Floride. L’équipe «production» se pointera à son tour la veille du show avec le reste de l’équipement sonore et visuel.

Le Summer Sanitarium Tour 2003 sera à Columbus en Ohio le samedi 19 juillet. Metallica arrivera à Montréal par avion privé le lendemain, comme tous les autres musiciens, qui eux, auront fait le trajet en Tour bus.

Pyrotechnie
Beau temps, mauvais temps (on prévoit une belle journée ensoleillée), le spectacle commence à 15 h avec Mudwayne.

Suivront Deftones et Linkin Park. Limp Bizkit et ses bébelles pyrotechniques sauteront sur les planches à 19 h, tandis que Metallica fera résonner ses mélodies riches en décibels vers 20 h 45.

Tout le monde retournera à la maison gavé de rythmes rock vers 23 h, couvre-feu oblige.

Poursuivi par Metallica pour deux petits accords ?
Par ailleurs, un musicien québécois est poursuivi par le groupe Metallica, qui l’accuse de violer les droits du groupe en utilisant les accords de mi et de fa en succession.

Riez un grand coup. Il s’agit d’une blague lancée dans Internet par Érik Ashley, graphiste et musicien du groupe Unfaith, qui s’est payé cette petite arnaque pour «voir combien de personnes croiraient que Metallica était prêt à aller aussi loin pour faire respecter ses droits».

On sait que le groupe rock n’a pas lésiné sur les poursuites judiciaires depuis quelques années, la plus médiatisée étant celle qui l’opposait au site de téléchargement Napster.

Le graphiste musicien de Montréal s’est donné à fond pour maquiller son opération. Il a lancé l’arnaque sur 411mania.com, qui renvoyait ensuite les internautes sur scoopthis.com, un site de parodie. La page qui apparaissait alors était une réplique exacte des pages de mtv.com. Les internautes n’y ont vu que du feu.

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre jusqu’en Angleterre et en Australie. Aux États-Unis, de nombreuses stations de radio ont décrié l’attitude des superstars du rock en faisant jouer une pièce de Unfaith disponible sur leur site Internet.

«C’est la première fois qu’une de nos chansons tournait à la radio, mais malheureusement, c’est pour la mauvaise raison», ajoute Ashley, qui a reçu plus de 500 courriels depuis mercredi.

Rolling Stone
Ashley a été contacté par Rolling Stone pour vérifier les informations. Le journaliste a tellement aimé la blague qu’il en fera mention dans la prochaine édition du magazine. Ici, MusiquePlus a fait paraître la nouvelle sur son site sans faire les vérifications de base.

Un coup d’éclat pour attirer l’attention sur Unfaith ?

«Si c’était le cas, on aurait préparé plein de CD. Mais on n’a rien à vendre. Les gens nous offrent de l’argent pour nous préparer à la poursuite. Ce n’est qu’une grosse arnaque sur laquelle on a perdu le contrôle. Ça prouve à quel point les gens sont prêts à croire n’importe quoi dans Internet.»

REPÈRES

Metallica en tournée

  • 37 camions sont utilisés ; 15 pour la scène, 22 pour l’équipement sonore et visuel.
  • 300 personnes sont affectées à la sécurité en plus des forces policières et des pompiers.
  • 3 équipes médicales seront sur place.
  • 220 toilettes chimiques ont été installées sur le site.
  • La mise sur pied de la scène requiert 6 chariots élévateurs, une grue de 80 tonnes et une grue de 30 tonnes.
  • 12 génératrices alimenteront la scène en électricité.
  • La dernière visite de Metallica à Montréal remonte au 28 mars 1997, au Centre Molson (à l’époque).

Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos