Faire revivre Piaf

Jil Aigrot - Faire revivre Piaf

 

Fabien Boileau

Dernière mise à jour: 16-05-2013 | 17h17

MONTRÉAL – Découverte par Ginou Richer, une amie proche d’Édith Piaf, et révélée par le film La vie en rose dans lequel elle incarne la voix chantée de la Môme Piaf, Jil Aigrot sera sur les planches du Théâtre Outremont le 12 novembre prochain.

Sur les routes internationales depuis l’été dernier avec le spectacle Édith, qui retrace l’œuvre de la chanteuse, dont on souligne cette année le 50e anniversaire de sa disparition, c’est désormais au tour de Jil Aigrot de dire Tu me fais tourner la tête.

Depuis 2007, date de sortie du long métrage consacré à Édith Piaf – réalisé par Olivier Dahan –, la chanteuse vit quotidiennement avec la Môme, mais l’histoire d’amour est de longue date. «Je l’ai découverte lorsque j’avais entre 10 et 12 ans, et j’ai été «scotchée» par cette voix extraordinaire (…) Je voyais la pochette du disque, je ne savais pas qui elle était, et c’est resté estampillé à vie, la voix m’a complètement subjuguée, l’émotion, ce qu’elle disait, la force qu’il y avait dans cette façon d’exprimer les choses, ça a marqué ma vie et m’a aidé à devenir qui je suis», a dit Jil Aigrot, rencontrée lors d’une conférence de presse jeudi au Théâtre Outremont.

Même si la silhouette est proche, le gabarit ressemblant et la robe toute de noir teinté, la chanteuse rejette le sosisme, prônant l’hommage, le modèle d’inspiration et de vie plutôt que la pâle imitation.

«Beaucoup de gens me demandent si j’imite Piaf, je leur réponds «Non!», je ne mets pas de perruque, je ne me grime pas comme la plupart des chanteuses, je n’imite pas Piaf, je la chante à ma façon (...). Elle, c’est elle, et moi je ne serai jamais elle», a ajouté la chanteuse qui a fait le conservatoire de chant lyrique.

C’est donc le plus naturellement du monde que Jil Aigrot se met chaque soir dans la peau de Piaf pour interpréter une vingtaine de titres et plusieurs «medleys» des plus grands succès de l’artiste disparue.  «Je montre une Piaf comme elle n’a pas eu la chance d’être montrée», a-t-elle dit.

Approchée par de nombreux auteurs depuis sa récente célébrité, Jil Aigrot privilégie pour l’instant son spectacle Édith, sans pour autant écarter la possibilité d’un album original dans un futur proche.

«Je n’ai pas encore trouvé, pour l‘instant, de chansons qui m’intéressent, a-t-elle dit. On me propose des choses qui ressemblent aux chansons d’Édith Piaf, si je dois avoir un jour un répertoire, j’aimerais que ce soit quelque chose de différent et qui parle de notre vie à nous, de notre actualité, de choses modernes, ou de moi, mais sur un autre mode.»

Fier de l’échange franco-montréalais

Raymond Cloutier, directeur général et artistique du Théâtre Outremont, s’est félicité des liens qui existent entre la France et son lieu de diffusion. «Nous avons reçu Jean-Louis Trintignant et Anne Sylvestre l’an passé, j’ai l’impression que la rumeur se fait chez nos cousins que le Théâtre Outremont est un peu le point chute (...) de toute cette signature française», a-t-il mentionné.

Le spectacle Édith sera présenté le 12 novembre prochain au Théâtre Outremont.

 



Vidéos

Photos