Mötley Crüe mêlé à la poursuite impliquant Steven Tyler

Justice - Mötley Crüe mêlé à la poursuite impliquant Steven Tyler

 

Dernière mise à jour: 08-01-2013 | 15h10

Ce qui avait commencé en un quiproquo entre l'ancien imprésario de Steven Tyler et son avocate a pris une importante ampleur.

Au tout début, en octobre 2012, Allen Kovac, de la compagnie Kovac Media Group, accusait l'avocate de Steven Tyler d'avoir été si «médiocre en négociations pour le renouvellement du contrat d'American Idol» que cela avait coûté au chanteur de 6 à 8 millions de dollars.

Profitant de l'occasion, Kovac a soumis de nouvelles clauses à sa poursuite contre Dina LaPolt, l'avocate en question.

Désormais, l'ancien gérant de Tyler accuse l'avocate de «conspiration» dans le but de développer «une compagnie de gestion d'artistes en compétition» pour lui voler «un groupe rock reconnu mondialement».

La formation dont il est question ici, qui était gérée par Kovac depuis 15 ans, est Mötley Crüe.

Le lundi 7 janvier, le guitariste de Mötley Crüe, Mick Mars, ainsi que le batteur, Tommy Lee, ont tous les deux clairement réfuté ces déclarations. Tout comme Steven Tyler, les membres de Mötley Crüe se sont ralliés derrière l'avocate à la suite de ces allégations.

Dans un communiqué, Steven Tyler mentionne que «c'est un euphémisme de dire que je suis très mécontent des services et de la conduite d'Allen Kovac».

Quant à Mick Mars, il a affirmé qu'il faisait confiance à LaPolt jusqu'à lui confier sa vie: «Elle est mon exécutrice testamentaire, si je meurs ou deviens invalide. J'ai une confiance aveugle en cette femme». Tommy Lee a suivi ses deux acolytes et se dit «complètement choqué».


Vidéos

Photos