Accueil Divertissement
 
Canoe.ca
Duke Squad - Quand jeunesse rime avec succès
Les membres de Duke Squad.

DUKE SQUAD

Quand jeunesse rime avec succès

Vanessa Guimond
22-03-2008 | 21h13
Le groupe québécois Duke Squad connaît une lancée fulgurante. Depuis son entrée montréalaise au Club Soda en 2006, le quatuor ne cesse d’impressionner par son talent et sa jeunesse.

Âgés de 14 à 16 ans, les membres du groupe proposent des chansons pop rock aux mélodies accrocheuses. Depuis l’annonce de leur futur passage au Centre Bell, où ils assureront la première partie du concert d’Avril Lavigne, parions que plusieurs se surprendront à les prendre au sérieux.

Les débuts

C’est après s’être rencontrés sur un terrain de basket-ball que les guitaristes Phil et Jack (également chanteur) décident de jouer de la musique ensemble. Leur futur batteur, Jimmy Pop, les entend et leur demande s’il peut se joindre à eux. À trois, les garçons formaient désormais le groupe qui allait devenir Duke Squad.

À la suite d’une audition organisée par le trio pour se dénicher un bassiste, Devin devient le quatrième membre de l’escouade. «Quand nous avons commencé, ce n’était pas sérieux. Nous faisions des covers de Billy Idol, Metallica et Mötley Crüe. Nous pratiquions une fois aux deux semaines», se rappelle Jack.

Après avoir donné quelques concerts, les membres de Duke Squad réalisent rapidement qu’ils ont un public fidèle qui les suit dans leur évolution. Encouragés à poursuivre leurs activités, et poussés par le professeur de batterie de Jimmy Pop, ils décident de jouer leurs propres compositions. «Aujourd’hui, nous avons notre son. Nous nous reconnaissons dans nos chansons», explique le chanteur de 16 ans.

En route vers la gloire

En 2006, le groupe réussit à rassembler près de 600 personnes au Club Soda à l’occasion de leur premier spectacle d’envergure dans la métropole. «C’est certain que cela a impressionné beaucoup de monde», lance Jack avec enthousiasme. «Nous étions vraiment fiers de nous.»

Jack explique que malgré le fait qu’ils étaient encore peu connus, l’épisode du Club Soda ne leur a jamais paru irréalisable. «Nous nous sommes fait connaître par le bouche-à-oreille. Après avoir donné quelques petits concerts, nous avons commencé à avoir des commandites d’instruments et ainsi de suite. Je dois avouer que notre page MySpace nous a aussi beaucoup aidés. Nous pouvions garder contact avec nos fans et avoir leurs commentaires. C’est une chose qui nous tient beaucoup à cœur. En 2008, c’est comme ça, je crois. Tous les jeunes sont branchés sur Internet. Nous avons le monde à notre portée», poursuit Jack.

En 2007, le groupe lance son premier album en direct des studios de MusiquePlus. Les chansons qui se trouvent sur In Your Face deviennent instantanément des succès auprès de leurs fans. «Come Again», «I won’t let you down» et «Without me» feront rapidement l’objet de vidéoclips. Le groupe tournera d'ailleurs son quatrième clip au début de l’été 2008.

L’avenir

C’est avec un arsenal composé de rock, d’énergie et de savoir-faire que Duke Squad prendra d’assaut la scène du Centre Bell le 4 avril prochain. «Nous sommes super excités à l’idée de jouer au Centre Bell. C’est sûr que ça va être impressionnant. Je crois tout de même que ça va être une expérience géniale», explique le chanteur d’une voix emballée.

Devant un avenir aussi prometteur, Jack admet qu’il a dû faire des choix par rapport à son éducation. «Je suis en train de faire ma dernière année au secondaire, tout comme Devin. Il y a un an, nous nous étions chacun fait un plan B par rapport à nos études. Aujourd’hui, en voyant ce qui se dessine pour les années à venir, nous avons décidé de saisir notre chance et de continuer dans la musique», dit-il.

Lorsqu’il parle d’un avenir prometteur, le jeune chanteur fait référence au fait que Duke Squad vient tout juste d’être mis sous contrat par le groupe Morey Management de Los Angeles. Le quatuor fait désormais partie du groupe Front Line Management, responsable de la gérance de vedettes internationales comme Christina Aguilera et 30 Seconds To Mars. «Cette aventure ne me fait pas peur. Nous sommes matures, bien préparés et surtout très bien entourés», confie Jack.

En attendant la confirmation d’une possible tournée pour l’été 2008, Duke Squad défendra la première partie du concert d’Avril Lavigne le 2 avril prochain et sera en spectacle au National le 5 avril avec leurs invités Jordane et The National Born Tellers.

haut