Accueil Divertissement
 
JDM
Gilles Vigneault - Le géant des mots
© Olivier Jean - Le Journal de Montréal
Gilles Vigneault

GILLES VIGNEAULT

Le géant des mots

Michelle Coudé-Lord
05-05-2007 | 04h00
Il a 78 ans et la passion encore bien vivante. Gilles Vigneault se raconte à nos lecteurs ce week-end. Une rencontre magique, rare pour notre journaliste Marie-Joëlle Parent.

Vigneault, c’est Vigneault. Unique, fort comme un chêne. Il revient d’une tournée en France, où il est encore fortement acclamé et où il gagne des adeptes même chez les tout-petits. L’homme a un sens de l’écoute exceptionnel en entrevue. Il aime se confier aux jeunes du métier. Car lui, la jeunesse, c’est son refuge. Homme de mots, vous direz, ce Vigneault. Il est un champion du scrabble, assez bon dans ce domaine pour participer à des championnats internationaux s’il en avait le temps. Durant ses hivers passés sous le soleil du Mexique, il joue même à ce jeu en espagnol.

Que dire maintenant du billard! Saviez-vous que le chanteur, lors de ses tournées, demande toujours d’avoir une salle de billard près de son hôtel? Du public qui le vénère et l’aime tant, il dira que sans lui, l’artiste n’est rien. C’est sa plus belle récompense.

En participant mardi soir dernier à un concert avec ces vieux potes Charlebois et Dubois, il ne s’est pas gêné pour leur montrer comment un vieux loup savait jouer aux cartes dans sa loge. À notre photographe Olivier Jean, qui a pris des photos magnifiques de Vigneault en action, il lancera, en badinant : «Tu n’as que cinq minutes pour tes photos, mon vieux.» En pleine répétition, Olivier a remarqué qu’il avait la même intensité dans le regard qu’en plein coeur d’un spectacle.

C’est ce qu’on appelle avoir la passion pour son métier. Comme l’a si bien écrit Marie-Joëlle, le grand sage de la chanson fascine toujours.

Quant à son Québec, il laisse son avenir entre les mains de cette belle jeunesse. Des jeunes qui vont encore avec empressement à la rencontre de ce géant des mots.

Il paraît qu’ils étaient beaux à voir, les grands de la chanson, cette semaine – les Dubois, Charlebois, Vigneault –, quand ils riaient ensemble dans la loge avant leur spectacle pour l’Institut de gériatrie. Ils parlaient de leurs performances au cribble et au scrabble...

Comme l’a lancé à la blague Charlebois à son vieux pote: «Avant, les petits joints étaient à la mode; maintenant, ce sont les cartes.» Ils sont chanceux, ils peuvent bien en rire, ils n’ont pas d’âge.

haut