Isabelle Verge
Agence QMI

Les Cowboys fringants complètement survoltés

Les Cowboys Fringants en spectacle

Voir en plein écran

Isabelle Verge

MONTRÉAL - Après avoir joué trois soirs de suite à guichet fermé en France, les Cowboys fringants ont fait chanter à tue-tête le public du Métropolis vendredi soir, lors de leur grande et survoltée rentrée montréalaise.

Ces fringants cowboys ont quelque chose de festif, d'électrisant et d'engagement qui fait que le public est 100 % avec eux, se donnant presque autant que les musiciens. Ils étaient nombreux d'ailleurs. La salle était comble, beaucoup s'étaient entassés devant la scène et ils n'ont pas été déçus, bien au contraire.

Enflammé

Les cris ont fait rage à la seconde où le groupe a mis les pieds sur scène. Ils ont commencé ce spectacle de plus de deux heures avec la chanson Bye Bye Lou de leur nouvel et neuvième album intitulé Octobre lancé... au mois d'octobre. Un album bien engagé socialement et politiquement qui parle désillusions de temps et de famille, avec une sonorité plus bluegrass et punk.

Le public connaissait déjà par coeur les paroles des nouvelles chansons. Les spectateurs tapaient des mains, des pieds, sautaient et dansaient au rythme des pièces, applaudissaient à tout rompre notamment après la pièce Manifestation et La Reine.

Difficile de trouver meilleur public. Mais difficile de trouver un groupe aussi énergique qui transmet avec autant de force et passion leurs chansons sur scène.

Pas étonnant qu'ils fêtent cette année leurs 20 ans de carrière, et qu'ils aient vendu près d'un million d'albums dans la francophonie.

«On essayait de se souvenir, mais ça faisait presque 10 ans qu'on n'avait pas joué au Métropolis, cette salle mythique», a dit le chanteur Karl Tremblay avant de lancer la chanson Pizza Galaxie. Effectivement, la chaleur et la convivialité de cette salle leur vont à merveille.

Le groupe a été fidèle à sa réputation, celle de donner des spectacles complètement survoltés, dans lesquels on se sent comme une grande famille en fête. C'est peut-être à cause du son clair de la trompette, de l'accordéon, du violon particulièrement présent ou des musiciens qui se livrent avec une énergie brute sans pareil, mais ça fonctionne, ça entraîne, ça réchauffe.

Gâter le public

Pour ceux qui étaient en manque des Cowboys et de leur œuvre, ils ont été rassasiés. Avec un spectacle de plus de 120 minutes en deux parties, ils ont fait 26 chansons, dont la presque totalité des pièces qui se trouvent sur leur dernier opus, sans oublier leurs grands succès.

La chanson En Berne a activé l'effet «mosh-pit» et «body-surfing» en face de la scène, tout comme 8 Secondes et Ti-Cul. Le public a pu chanter en cœur sur Toune D'Automne, Les étoiles filantes et sur la nouvelle balade Les Feuilles mortes.

Ils ont terminé le spectacle avec Octobre, et la douce, mais forte pièce Tant qu'on aura de l'amour.

  • Clips de la semaine: Rihanna, Zayn Malik, Demi Lovato...


  • Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


    Vidéos

    Photos