Chroniques

Chronique de Pierre Harel

Agence QMI

Paul Simon & Garfunkel

Paul Simon & Garfunkel

Paul SimonPhoto AFP

Cette chronique a été suggérée et référencée par ma merveilleuse amie et compagne de toujours et toujours à la recherche de sujets intéressants pertinents et surprenants à vous présenter, assidus et nouveaux lecteurs de La Chronique de Pierre Harel chez Canoe.ca.

Paul Simon 76 ans

La présente période, du 16 au 22 juillet 2018, me ramène en 1968, il y a exactement 50 ans, alors que je souffrais d'un mal mystérieux induit d'une overdose d'acide lysergique et de psilocybine, pouvant me vider subitement de toute énergie, sans crier gare, inopinément, m'envahissant depuis la base de la colonne vertébrale pour me laisser choir au sol yeux grands ouverts, tout à fait conscient mais incapable de bouger le moindre muscle de mon corps sous l'emprise d'une paralysie psychosomatique angoissante et embarrassante que certains hindouistes m'ont dit être une manifestation du « réveil de Kundalini » probablement dû à un choc anaphylactique provoqué par mon overdose. Voici ce qu'en dit Wikipédia.

Ce phénomène, que la psychiatrie de l'époque ne comprenait pas et ne pouvait que tenter d'alléger en m'assommant de calmants, d'antidépresseurs, et d'antipsychotiques, durait depuis le début de l'été 1966 et m'avait amené, en 1968, à me cloitrer dans une grande chambre du 272 Carré Saint-Louis à Montréal et à n'en plus sortir de peur de tomber au milieu de la rue et d'en être écrasé par un véhicule ou ramassé par des âmes charitables et amené à l'Hôpital Saint-Jean-de-Dieu, alors le dépotoir sordide, aujourd'hui renommé, de la maladie mentale.

Cependant, tous ces symptômes sont heureusement disparus en 1971 lorsque je suis arrivé chez OFFENBACH SOAP OPÉRA et que le psychiatre-apothicaire Michel Willie Lamothe s'est occupé de mon cas en combattant le feu par le feu. Le rock'n'roll a fait le reste.

Toujours est-il que, revenant à ma réclusion, des amis compatissants m'ayant apporté quelques longs-jeux fraichement sortis afin d'égayer mes longues journées de reclus, dont ceux des DOORS, des STONES, de LEONARD COHEN, de DONOVAN, et de SIMON & GARFUNKLE, j'écoutais à la journée longue mes préférences sur chacun de ces albums dont ma préférée à l'album de Simon & Garfunkel : « Mrs ROBINSON » que voici :

Allons tout de suite chez Wikipedia pour en connaitre plus à propos du duo Simon and Garfunklel.

Revenons maintenant à la source de cette chronique, une nouvelle parue à Radio-Canada concernant une tournée d'adieu de Paul Simon séparé de son collègue Arthur Garfunkel et travaillant seul depuis maintenant 48 ans, c'est à dire depuis leur séparation houleuse en 1970. La voici.

Voici en complément un article critique de Philippe Rezzonico d'ICI Radio-Canada concernant le concert d'adieu de Paul Simon du 13 juin 2018, donné à Montréal au centre Bell.

Formidable critique de Monsieur Rezzonico qui m'amène à croire qu'en effet, cette tournée d'adieu n'en est pas une et est, en fait, un adieu de Paul Simon à sa carrière solo, ouvrant toute grande la porte à une réunion des deux amis dans les mois à venir et l'annonce, pour 2020 en célébration du cinquantième de leur séparation, d'une tournée mondiale du mythique SIMON AND GARFUNKLE.

C'est après la sortie de l'album « BRIDGE OVER TROUBLED WATER » que la tension entre les deux compères atteint son point de rupture et que leur séparation devint inévitable. L'histoire ne le dit pas encore mais il semblerait plus que probable qu'une chicane ayant pour origine le partage de droits d'auteurs soit à l'origine de leur séparation, décidée par Paul Simon au détriment d'Art Garfunkel ne l'ayant pas encore digérée à ce jour. Voici la chanson éponyme de cet album qui fut la dernière production du célèbre duo SIMON AND GARFUNKLE, « BRIDGE OVER TROUBLED WATER ».

Voici maintenant une chanson de Paul Simon, éponyme au premier album de sa carrière solo, « MOTHER AND CHILD REUNION ».

En souhaitant voir et entendre bientôt une réunion de Paul et Arthur au Centre Vidéotron de Limoilou à Québec,

Bonne semaine.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos