Chroniques

Chronique de Pierre Harel

Agence QMI

Daryl Hall & John Oates

Daryl Hall & John Oates

Photo Agence QMI, Simon Clark

Nous voilà déjà au lendemain des célébrations entourant le 151è anniversaire de la fondation du Canada tel que nous le connaissons aujourd'hui. Célébrations fastueuses et dispendieuses alors que l'argent roule et coule à gros bouillons inondant les recoins les plus reculés du pays, finançant surtout des spectacles divers n'ayant pas plus de pertinence nationale, ou de rapport à la fondation du Canada que n'en ont au Québec, avec le bon Saint-Jean-Baptiste et son mouton, les centaines de spectacles clôturés de feux d'artifices explosant, picotant, ruisselant de lumières, illuminant le ciel du moindre village de notre belle province pour finalement n'être que la fête de certains artistes et artificiers, les seuls à faire de l'argent ces jours-là, 24 juin comme premier juillet, alors que tous les autres, Québécois et Canadiens, en dépensent. Nous du Québec avons le luxueux désavantage de dépenser en double, et c'est là l'inconvénient d'une confédération à pouvoir central, essence du séparatisme de quelque pays soit-il.

Ma merveilleuse femme, la plus belle d'entre toutes, cherchant à me sortir d'une impasse maussade induite de l'hypocrisie socio-politique et culturelle canado-québécoise, m'a proposé et référencé cette chronique : HALL & OATES, en sachant qu'elle me ramènerait vers le début des années 70, et vers une diachronie québécoise plus heureuse et plus fructueuse, d'avis populaire général.

Encore une fois, cette précieuse femme a vu juste, et d'entrée de jeu je vous invite à écouter le récent simple promotionnel annonçant les couleurs d'une tournée nord-américaine de HALL & OATES devant les conduire au Centre Bell de Montréal le 13 juillet prochain. Voici, après plusieurs années d'absence d'enregistrement de nouveaux titres : PHILLY FORGET ME NOT, interprété par ce légendaire et formidable duo de « pop » poètes. Ces gars-là ont écrit, composé, et enregistré un album studio par année pendant 46 ans sans compter les albums « live ». C'est phénoménal !

Comme à notre habitude allons maintenant chez Wikipédia pour mieux connaître l'ensemble de la carrière de ces artistes imposants au domaine de la pop music américaine considérant leur impressionnante feuille de route comprenant plus de 60 millions d'albums vendus à travers le monde, une douzaine de titres numéros 1 au classement du Top 100 Billboard, et des dizaines de chansons primées par divers palmarès.

Voici les témoignages de nombreux collaborateurs concernant les qualités de composition et d'interprétation les ayant conduits à un phénoménal succès commercial, jusqu'à une mise en retrait de Hall & Oates à la suite du décès tragique de leur collaboratrice Sara Allen atteinte de leucémie, et de l'immense peine ayant dévasté Daryl Hall. Voici d'abord Wikipédia concernant SARA ALLEN et ensuite les témoignages et le résumé de carrière de H&O.

Pour nous mettre sur la longueur d'onde de ces années de gloire, voici le premier titre de Hall & Oates à atteindre le numéro un aux USA, suivis des nombreux succès subséquents ayant fait de HALL & OATES le meilleur duo de musique populaire au monde. Voici, dédié à Sara Allen, la chanson « SARA SMILE ».

Peu après le décès de Sara Allen, à l'âge de 36 ans, en 1993, Daryl Hall ne trouvant plus de goût à grand-chose, décida de prendre une pause et mit un terme aux activités professionnelles de HALL & OATES pour quelques années jusqu'à ce que les nécessités de la vie les rattrapent, lui et John Oates; c'est-à-dire le manque d'argent. Au début des années 80 les deux compères se sont revus et retrouvés, tout simplement, au moment providentiel où MTV envahissait les foyers nord-américains et permettait aux artistes de produire et diffuser des vidéoclips les mettant en valeur. Ce furent les débuts d'une révolution importante causée par un nouveau marketing vidéo bouleversant l'industrie de la musique populaire partout dans le monde.

HALL & OATES devinrent rapidement les coqueluches de ce nouveau système promotionnel et leurs carrières reprirent de plus belle alors que les disques se vendaient par millions et que les tournées de spectacles s'enchainaient et s'enchainent encore de 1980 jusqu'à nos jours. Depuis lors, ils n'ont pas cessé de tourner et sont passés par le CENTRE VIDÉOTRON à Québec en 2017. Ils seront au CENTRE BELL À Montréal le 13 juillet prochain, date à ne pas oublier puisque les billets s'envolent rapidement à ce qu'on m'a dit.

Voici pour terminer deux des chansons de HALL & OATES les ayant conduits au succès, dont l'écoute m'enchante toujours puisque Daryl Hall et John Oates, 72 et 70 ans, sont des forces de la nature et de véritables artistes, de merveilleux mélodistes, et d'excellents musiciens. Écoutons la superbe MAN EATER et l'inoubliable SHE'S GONE. 

Bonne semaine et ne les manquez pas au CENTRE BELL le 13 !



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos