Chroniques

Chronique de Pierre Harel

Agence QMI

Super Lynx Deluxe

Super Lynx Deluxe

Olivier LangevinANNIE T. ROUSSEL/JOURNAL DE QUEB

Nous croulons sous la neige ! Nous ne savons plus où donner de la pelle tellement elle tombe, et tombe, et tombe petite, fine, légère, molle, minuscule, mouillée, grosse en « peaux d’lièvres » comme disent les Jeannois, glacée, dure en granules, enfin, polymorphe mais toujours neige s’amoncelant en de gigantesques collines lorsque soufflée-poussée-tassée par de monstrueuses machines.

C’est de toute évidence la dernière grosse crise de rage de ce Windigo, ce grand morveux de *Winn-Tshékow, et de son ami Vent-du-Nord, ce fret-sec de *Tshiwéten, capable de figer un sourire sur votre visage blanchi par la mort glaciale, alors que P’shou, leur lynx de compagnie, esquisse une grimace après vous avoir léché la face, grimpe aux arbres, et se sauve de branches en branches sans laisser de trace. Les humains n’étant pas bons à manger ne trouvent que d’autres humains pour s’entre-dévorer.

Parlant de lynx, voici ce qui est paru chez ICI MUSIQUE à propos d’un groupe de musiciens-poètes dont j’ai déjà parlé au cours de l’une ou l’autre de mes 381 chroniques, et qui m’a été rappelé par mon incandescente et solaire vierge blonde, toujours aux aguets de ce qui pourrait alimenter intellectuellement, en plus d’elle-même il va sans dire, le sombre taureau que je suis.

Je suis un fan de ce groupe depuis leurs débuts dans le coin de Saint-Prime au Lac-Saint-Jean, lieu que je connais bien pour avoir vécu à Mashteuiatsh (Pointe-Bleue), pendant presque trois années et avoir très souvent traversé ce village pour me rendre dans le parc de Chibougamau où je chassais et trappais avec Armand Matesesho, les Charlish, et les Verreault. Je crois, de plus, que le génial guitariste de la formation GALAXIE, Olivier Langevin, est le petit-neveu de mon ami décédé, le poète Gilbert Langevin, originaire de Saint-Prime.

Leur nouvel album est l’apothéose d’une dizaine d’années de travail et de créativités intenses. On pouvait déjà sentir en 2010 leur penchant pour Yellow Submarine des Beatles, album culte ayant marqué au moins deux générations à l’international en affichant sans vergogne les effets de distorsions psycho-communicationnelles dues à l’usage de toxicomanies nouvelles à l’époque.

Voici une sélection de certains titres que je préfère chez différents albums de GALAXIE, quoique je les aime tous, en commençant par ROBOT LYNX, tiré de leur nouvel album, leur cinquième, SUPER LYNX DE LUXE.

Je n’irai pas par quatre chemins ! CE NOUVEL ALBUM DE GALAXIE EST UN VÉRITABLE CHEF D’ŒUVRE MUSICAL, profondément, et très surréalistiquement de style pop rock éclaté, magnifique, fusant de flammes et de flammèches à la gâteau de fête, feux d’artifices, feux de bois, feux de métal, feux roulant d’explosions et d’implosions émotionnelles, feu, feu, joli feu, ton ardeur nous réjouis, etc. Les vidéos clips les accompagnant sont d’un art tout à fait dadaïste, du grand art éclectique à préférences cubistes et hyper réalistes, tout aussi bien les pièces musicales que les tableaux animés en vidéo. Nous sommes certainement en face d’un grand groupe, un groupe génial, équipage d’un bateau-lavoir voguant sur une modernité moche’n’poche qu’il pourrait incroyablement illuminer s’il recevait un sérieux coup de pouce pour passer à l’international, Europe ou/et USA.

Voici maintenant une deuxième pièce intitulée DRAGONS, dans laquelle j’ai eu le bonheur d’entendre quelques mots de ma célèbre chanson CÂLINE DE DOUX BLUES.

Pour terminer un tour de piste flamboyant mettant en scène ce groupe fantastique qu’est GALAXIE, reprenant à son compte de faire redécoller ce que d’autres formations comme Offenbach et Harmonium avaient amorcé au début des années 70, sans pour cela leur ressembler autrement que par l’intensité dans l’extraordinaire nouveauté de créations chansonnières, voici donc une pièce tirée d’un album paru en 2011, CAMOUFLAR.

Bonne semaine.

*Windigo : francisation de l’algonquien Wintshekau. Littéralement : Le morveux. Écrit dans le texte au son.

*Tshiuetin : Vent-du-Nord. Littéralement : Celui qui te renvoie chez toi. Écrit dans le texte au son.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos