Chroniques

Chronique de Pierre Harel

Canoë

La Voix, senior?

La Voix, senior?

Photo Pierre Harel

Depuis 2012, jusqu’à cette année, je suivais bien malgré moi les péripéties des candidats choisis comme concurrents en lice à cette très populaire émission hebdomadaire dominicale qu’est La Voix. Malgré moi ? En effet ! Mon jeune fils Lou, et ma conjointe Natasha vivant avec nous à l’époque, ne manquaient aucun des rendez-vous du dimanche soir où je ne pouvais passer aucun commentaire, où je devais demeurer silencieux et ne pas me promener de long en large dans la maison en attendant que ça finisse. Mais, comme des milliers d’hommes québécois plutôt rébarbatifs, je me suis maintes fois laisser captiver par le talent indéniable de certains concurrents et concurrentes, et je suis souvent demeuré assis sagement à écouter et regarder leurs prestations quelques fois hors du commun.

On en dira ce que l’on voudra, il n’en demeure pas moins que La Voix demeure un show de variété affichant des cotes d’écoutes très élevées, tous genres confondus, années après années depuis six ans, et que malgré les critiques et le désenchantement exprimé par une partie de son large public, surtout depuis 2016, ces cotes d’écoutes, plutôt que de diminuer, ont augmenté en 2017. Cela tiendrait, d’une part, au fait qu’il n’y ait rien de meilleur ailleurs à la même heure, et d’autre part, à ce que la formule même de La Voix laisse toujours une ouverture, une possibilité de surprises inattendues quant aux prestations des concurrents et aux choix des téléspectateurs.

« Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise », écrivait Jean De La Fontaine dans l’une de ses fameuses fables et il se pourrait bien que la cruche de La Voix en soit rendu là. Et je ne suis pas le seul à le penser. Des commentaires entendus ici et là, sur la rue, à l’épicerie, au café du matin chez un fast food très populaire, dans la salle d’attente de mon médecin de famille, à l’urgence d’un hôpital, au salon de coiffure, entre autres, me laissent à penser qu’il serait temps que La Voix procède à un grand ménage, à une restructuration de ce qui apparait à l’image afin de retrouver la confiance du public quant à l’intégrité de son processus de sélection, de nomination et de triomphe des candidats potentiels. La présence renouvelée des mêmes juges donne des signes de fatigue, et une connivence entre eux de plus en plus apparente vient miner la confiance de certains téléspectateurs quant à impartialité de l’ensemble. En quelques mots, une rumeur circule depuis 2016, prend de l’ampleur et se répand, à l’effet que tout ce qui se passe à La Voix serait « arrangé avec le gars des vues », et décidé à l’avance.

Alors voilà ! Je propose ! Les statistiques démographiques récentes démontrent clairement que la population des babyboomers canadiens et québécois surpasse en nombre, pour une première fois dans l’histoire, celle des moins de soixante ans. Ce qui m’amène à ceci : En 2018, La Voix se devrait de donner l’opportunité aux personnes de plus de soixante ans de se faire valoir avec un concept à deux volets simultanés fonctionnant parallèlement jusqu’aux finales, alors que les finalistes avec expériences professionnelles affronteraient ceux et celles n’ayant aucune expérience professionnelle : La Voix Senior, avec les mêmes juges au pair (60-80) pour les deux catégories, mais des mentors adolescents et adolescentes (16-18) issus du « monde ordinaire ».

En passant, je ne peux vous quitter sans mentionner que commence aujourd’hui chez SOS R’N’R sur Facebook, un encan de mes souvenirs d’Offenbach, de Corbeau, et de Corbach, dont les bénéfices serviront à financer le projet d’un album de chansons nouvelles sur mode acoustique entrepris avec Jean Johnny Gravel, d’Offenbach, Donald Hince, de Corbeau et Corbach, Norman Kerr, d’Offenbach, Pierre Lavoie, d’Offenbach, Paule Morin, du Cirque du Soleil et Céline Dion, Caroline Dufour, et Roger Wèzo Belval, d’Offenbach, Corbeau, et Corbach. D’autres musiciens, poètes et paroliers pourraient se greffer à cette liste sous peu. L’encanteur est Patrick Patsou Lebrasseur, administrateur principal de la page SOS R’N’R. Des pièces importantes comme, par exemples, les manuscrits originaux des chansons Câline de Blues et Faut que j’me pousse, seront mis aux enchères. Chaque pièce est authentifiée et accompagnée d’une lettre certifiant sa provenance et son authenticité. Merci de vous y rendre,

Bonne semaine!



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos