Chroniques

Chronique de Pierre Harel

Pierre Harel - Collaboration spéciale
Canoë

Noblesse oblige

Chronique de Pierre Harel - Noblesse oblige

Pierre Harel - Collaboration spéciale

Dernière mise à jour: 05-07-2011 | 10h37

J'étais dans le petit logement que j'occupe avec mon BBLou depuis quatre ans déjà, en train de nettoyer l'écran de sa télé 42 pouces, cadeau de sa poétique mère qu'il ne voit pas souvent, mais qu'on ne peut ignorer chaque fois qu'on veut passer à la cuisine.

Ce monstre occupe tout l'espace restreint et oblige à circuler en crabe quand l'envie nous prend d'ouvrir le frigo. Quoi qu'il en soit, à ce temps de l'année, l'électricité statique dégagée par l'écran démesuré attire des myriades de spores et autres minuscules entités arboricoles qui viennent se coller dessus.

J'étais donc à frotter l'immensité de l'infernal écran avec un torchon fait de fibres biologiques recyclées et imbibées de vinaigre biologique, lorsque je me suis rendu compte que je frottais la face du prince William qui tentait gauchement d'enfiler une bague au doigt de la duchesse Kate.

Je cessai de tournicoter le visage empourpré du Prince et pris un temps de repos en m'assoyant devant la télé avec l'intuition qu'il se passerait là quelque chose d'épouvantable.

En effet! Aussitôt assis, un gros plan impudique nous montrait l'index et le pouce du Prince, crispés autour d'un anneau doré, que Son Altesse Royale tentait malhabilement de faire passer à l'annulaire de la Duchesse.

Pousse! Tords! Repousse et retords! Peau plissée, jointure forcée! Ayoye! Bobo! Mais ça doit lui faire mal au doigt à cette mignonne petite femme! Mais qu'est-ce qu'il fait là ce grand nigaud? Anneau trop petit? Doigt enflé? Va-t-il abandonner? Comment le Prince va-t-il s'en sortir sans perdre la face alors que des millions de personnes sont témoins de cet impair? Pauvre Duchesse! Pauvres Canadiens qui ont été les hôtes de cette révélation qui pourrait miner les fondations de la royauté britannique et ce faisant, celles du Commonwealth!

La noblesse est une préséance sociale induite d'une position élevée au sein d'une société féodale. Habituellement, la noblesse est garante de droit divin et est la manifestation terrestre de la volonté politique divine tout comme la papauté en est la manifestation religieuse.

Alors, voilà! Un noble, un vrai noble, doit obligatoirement se trouver au-dessus des règles régissant les couches inférieures d'une société féodale. S'il ne s'y trouve pas et ne fait pas la démonstration à son peuple qu'il détient les prérogatives de sa noblesse, il met en péril les fondements mêmes de l'édifice féodal garant de l'équilibre social dans le respect de l'ordre imposé par le prince à ses sujets.

Le roi et sa famille, ses inféodés alliés et leurs familles sont tous les propriétaires de la terre, de la paix comme de la guerre, de l'abondance comme de la disette, enfin, du bonheur comme du malheur des peuples qui vivent chez eux.

Les nobles détiennent donc le privilège de ne rien respecter de ce qui est imposé au peuple et le peuple compte là-dessus pour croire à la puissance de la noblesse, puissance rassurante dont ils ont besoin.

Si le Prince William, au lieu de triturer et de tordre stupidement le doigt de sa Duchesse avait tout simplement fait ce que l'étiquette ne permet pas, s'il avait fait preuve de véritable noblesse, il aurait fièrement enduit l'anneau de salive en le portant à ses lèvres avant de le glisser sans effort au doigt de sa femme. Ce que ses ancêtres auraient fait pour ensuite trancher la tête de l'orfèvre...



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos