Marie-Josée Roy
Agence QMI

Geneviève Pettersen: son hommage aux enfants de Rosemont

Geneviève Pettersen: son hommage aux enfants de Rosemont

Geneviève PettersenPHOTO COURTOISIE/LOUISE DELISLE

Marie-Josée Roy

MONTRÉAL - Geneviève Pettersen lancera en novembre son troisième livre, un roman graphique qu'elle décrit comme un hommage à ses filles d'âge scolaire et, plus globalement, à tous les enfants de Rosemont, quartier où elle réside.

«13e avenue» mettra en scène un préadolescent de Saguenay récemment marqué par la mort de son papa dans un accident de travail, et qui déménagera à Montréal avec sa mère, désireuse de conduire des autobus de la Société de transport de Montréal.

Publié aux Éditions La Pastèque et illustré par François Vigneault, l'ouvrage est inspiré d'un fait divers réellement survenu à Saguenay, il y a quatre ou cinq ans, celui d'un père de famille qui s'était électrocuté sur un chantier de construction.

«Ça m'avait vraiment marquée, parce que je trouvais que c'était une mort tellement absurde et tellement triste», a expliqué Geneviève Pettersen en entrevue, au sujet de la tragédie qui l'a bouleversée et qui lui a servi de prétexte à aborder les évolutions propres à l'âge de son protagoniste principal.

«C'est la période de transition entre l'enfance et l'adolescence, entre la petite ville et la grande ville, entre la famille nucléaire et la famille éclatée à cause d'un drame», a-t-elle relaté.

Une trame qui lui a permis de refléter la réalité de ses propres enfants, deux filles aînées et un petit garçon, dont l'âge varie entre 3 et 11 ans.

«J'avais envie de faire un livre pour mes filles, pour les enfants de Rosemont, pour rendre hommage aux enfants qui grandissent en ville. Souvent, on a le préjugé qu'une enfance en ville est moins "le fun" qu'une enfance en banlieue, ce qui n'est vraiment pas le cas, selon moi. J'ai choisi volontairement d'élever ma famille à Montréal, et c'est un choix auquel je tiens. Je connais plus mes voisins à Rosemont que je les connaissais en région... C'est vraiment un petit village.»

Geneviève Pettersen a déjà publié «La déesse des mouches à feu», qui a révélé sa plume au grand public en 2014 et remporté le Grand Prix littéraire Archambault un an plus tard, et «Vie et mort du couple: du dating au divorce», un recueil humoristique.

Son premier scénario de film, «Fabuleuses», est présentement en tournage sous la direction de la réalisatrice Mélanie Charbonneau. Le long métrage prendra l'affiche en 2019.

Chez les monstres

Aussi reporter pour la plateforme TABLOÏD, Geneviève Pettersen a récemment consacré six mois de bénévolat à Normand (nom fictif), un délinquant sexuel en processus de réhabilitation, en infiltrant le Cercle de soutien et de responsabilité du Québec, un organisme communautaire qui accompagne les agresseurs sexuels après leur sortie de prison.

Le compte-rendu de son expérience, «6 mois chez les monstres», est en ligne sur TABLOÏD depuis lundi dernier et sera prochainement publié en version courte dans les pages du «Journal de Montréal».

«Sur le plan humain, c'était vraiment intéressant, a souligné la journaliste. D'avoir accès à une psyché comme ça, à quelqu'un qui se confesse, à une parole qui n'était pas encadrée par le système de services correctionnels, complètement libre, c'est très riche. Ça m'a fait évoluer comme personne, et revoir certaines idées préconçues ou a priori que j'aurais pu avoir.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos