Matthieu Lévesque
Agence QMI

Découvrez la vision du bonheur de cinq personnalités

Découvrez la vision du bonheur de cinq personnalités

Photo courtoisie

Matthieu Lévesque

Le 13 mars, le journaliste Daniel Daignault a lancé, à l'hôtel 10, son livre À la recherche du bonheur, dans lequel 50 personnalités québécoises expliquent comment elles entrevoient le bonheur. Échos Vedettes a répété l'exercice avec cinq d'entre elles, qui expliquent leur propre notion du bonheur.

Isabelle Racicot - Cultiver son bonheur

«Depuis que je suis toute petite, on me dit de cultiver mon bonheur. J'ai appris très tôt à l'intégrer dans ma vie et à m'apporter des petits moments de bonheur au quotidien. Suis-je toujours heureuse? Bien sûr que non! Mais je crois qu'on peut aussi apprendre à voir la vie de façon positive et à créer son propre bonheur.»

Isabelle Huot - Bonheur cicatrisé

«J'ai toujours été très enthousiaste par rapport à presque tout dans la vie, peut-être même un peu trop! Je me réjouis de plein de choses au quotidien, surtout tout ce qui est lié à la bouffe. Je dirais toutefois que j'ai une petite cicatrice depuis que ma mère est décédée, en 2010. J'ai la même propension au bonheur, mais ce n'est pas pareil.»

Marc Hervieux - Le bonheur facile

«Je suis quelqu'un qui a le bonheur facile. Je crois que certaines personnes naissent avec un bagage génétique qui fait en sorte qu'elles sont propices au bonheur. Évidemment, je ne suis pas toujours ¨hop la vie¨, mais je trouve le bonheur dans plein de choses, comme ma famille et ma carrière. Si tu veux que ton quotidien soit ennuyant, il le sera; mais si tu décides que tu veux avoir du fun, tu en auras.»

Marina Orsini - Le bonheur à travers les épreuves

«Selon moi, le mot bonheur est surexploité. Je pense qu'on choisit chaque jour si on sera heureux. Et c'est à travers les épreuves qu'on apprend à détecter les vrais moments de joie. Je crois être douée pour le bonheur: je le veux dans ma vie, je l'alimente, je le cherche, je le provoque et je l'entretiens. Ultimement, on est sur cette terre pour être heureux.»

Florence K - Au jour le jour

«Pour moi, le bonheur, c'est un "work in progress". Ça change constamment. Mais je suis plus heureuse depuis que je ne me force plus à chercher le bonheur. Un moment donné, ça devient épuisant! Je suis heureuse quand je m'occupe du matin au soir à construire des choses agréables autour de moi ou à prendre soin des gens que j'aime. Et il faut aussi assumer qu'il y a des journées de merde!»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos