Elisa Cloutier
Agence QMI

Éric Duhaime annonce publiquement son homosexualité

Éric Duhaime annonce publiquement son homosexualité

Éric Duhaime.Photo Archives Stevens LeBlanc / Agence QMI

Elisa Cloutier

L'animateur de radio Éric Duhaime a annoncé publiquement son homosexualité dans son plus récent livre La fin de l'homosexualité et le dernier gay, en librairie cette semaine.

Celui qui anime l'émission du midi aux côtés de l'ancien péquiste Bernard Drainville sur les ondes du FM93 à Québec s'ouvre sur un aspect de sa vie jusqu'ici gardé secret. Et, le ton est lancé dès les premières lignes: «Ben oui, je suis GAY! Pis après? C'est la première fois que je mentionne publiquement mon orientation sexuelle. J'ai résisté à toutes les tentations, à toutes les invitations», écrit-il, dans son quatrième livre, mais le premier à traiter d'un sujet personnel.

«Pas une victime»

L'animateur admet dans son livre ne pas avoir voulu sortir publiquement, de peur de devenir «prisonnier de cette étiquette». «Je ne souhaite pas être le prochain Dany Turcotte, Daniel Pinard ou Jasmin Roy, encore moins un Michel Girouard des temps modernes. Je n'ai rien contre ces gars-là. Ils ont tous quatre fait avancer, à leur façon, les mentalités québécoises. Je ne veux juste pas me retrouver dans leurs souliers», écrit-il, en ajoutant qu'il refuse de se catégoriser comme une «victime».

«Je n'en suis pas une! Je n'ai rien d'un martyr. J'ai aussi le sentiment qu'afficher sa différence fait automatiquement de nous un porte-parole ou un porte-drapeau de la cause. Je ne veux surtout pas l'être! Je suis un gars "ben ordinaire", sauf qu'au lieu de coucher à côté d'une fille tous les soirs, c'est à côté d'un gars que je m'assoupis», poursuit-il.

Annonçant officiellement la nouvelle dès les premières secondes de son émission Duhaime-Drainville le midi, il a affirmé que les revendications pour défendre les gais et lesbiennes étaient gagnées au Québec. «Au lieu de sortir des pancartes et des drapeaux arc-en-ciel, il faut sortir les bouteilles de champagne et célébrer. Si vous voulez revendiquer, il faudrait peut-être sortir du Québec. Ici, à force de trop pousser ça pourrait avoir l'effet inverse», a-t-il mentionné en ondes. «Aujourd'hui quand t'es gai, il n'y a pas grand-chose de pas possible dans la vie», a-t-il ajouté.

L'homosexualité au Maroc

Dans son plus récent ouvrage, Éric Duhaime donne son opinion sur le mouvement homosexuel et y va de quelques récits de vie, en plus de certains passages crus sur ses propres expériences, dont sa vie au Maroc, il y a quelques années.

«Jamais je n'ai connu autant de sensualité avec les hommes qu'au Maroc. D'abord, la division de la société en fonction du sexe dans ce pays-là fait qu'on se retrouve pratiquement toujours juste entre hommes, alors que les femmes sont constamment séparées de nous [...] Mes amis hétéros québécois ne m'ont jamais autant tenu par la main, par l'épaule, embrassé, ni m'ont touché les cuisses ou massé le reste du corps que mes amis marocains. C'est tellement paradoxal!», peut-on lire.

Il raconte également une relation sexuelle interdite avec un ami musulman. «Un jour, au retour d'une de nos nombreuses courses exténuantes, j'ai eu une crampe à la jambe. Il m'a proposé de me masser pour soulager mes muscles endoloris. Petite précision: sous nos shorts moulants de coureurs, nous étions tous deux en érection, et c'était visible.»

Histoire

De son enfance à aujourd'hui, l'animateur dresse une partie de l'histoire du mouvement gai au Québec, en révélant quelques détails croustillants, comme les débuts et le fonctionnement du sauna gai L'Hippocampe situé sur la rue McMahon à Québec. «Au sauna, on paie 15 $ pour un casier, ce qui donne accès aux espaces communs. Pour 5 $ de plus, on a droit à une chambre pendant un maximum de 12 heures. Une chambre? Plutôt une cabine avec un lit de 76 centimètres sur 1,82 mètre (30 pouces sur 72), une petite table de nuit, une lampe, une porte qui ferme à clé», écrit-il, après avoir interrogé Yvon Pépin il y a quelques années, propriétaire de l'établissement.


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos