Agence QMI

Catégorie roman québécois: Larry Tremblay remporte le Prix des libraires

Catégorie roman québécois: Larry Tremblay remporte le Prix des libraires

L’auteur Larry Tremblay a remporté lundi le Prix des libraires du Québec dans la catégorie roman québécois. Photo Jocelyn Malette / Agence QMI

Dernière mise à jour: 12-05-2014 | 22h25

MONTRÉAL – L’auteur Larry Tremblay a remporté lundi le Prix des libraires du Québec dans la catégorie roman québécois grâce à son livre L’orangeraie, publié chez Alto.

M. Tremblay a obtenu une bourse de 5000 $ remise par le Conseil des arts et des lettres du Québec.

Lors de la cérémonie qui se tenait au Lion d’or, à Montréal, les membres de l’Association des libraires du Québec (ALQ) ont par ailleurs couronné le Français Sorj Chalandon pour Le quatrième mur, publié chez Grasset, dans la catégorie roman hors Québec.

«[…] Chers libraires, je tiens à vous remercier de tout cœur, a dit Larry Tremblay. […] Votre engagement et votre passion sont exemplaires. Je suis profondément honoré par la récompense que vous venez d’accorder à mon roman. Sans vous tous, cette orangeraie n’aurait pas produit autant de fruits.»

Les autres livres finalistes de la catégorie roman québécois étaient La classe de madame Valérie de François Blais (L’Instant même), Pomme S d’Éric Plamondon (Le Quartanier), Le sort de Bonté III d’Alain Poissant (Sémaphore) et Les sangs d’Audrée Wilhelmy (Leméac).

Sorj Chalandon, qui avait fait le voyage à Montréal, a dit : «Il y a deux choses fortes dans ce prix-là. D’abord, c’est un prix de lecteurs. Après notre éditeur, le libraire est notre premier vrai lecteur. Il ne triche pas, le libraire. Un texte lui plaît ou ne lui plaît pas. Pas de jeu avec la mode, de pression, de coterie. Il est seul avec les mots. Et ces mots-là deviennent les siens, parce qu’il va devoir les expliquer, les proposer, les conseiller et les vendre. La vie d’un livre continue par une histoire d’amour entre un libraire et un texte.»

Dans la catégorie roman hors Québec, les livres finalistes étaient Une fille, qui danse de Julian Barnes (Mercure de France), Confiteor de Jaume Cabré (Actes Sud), Dans le silence du vent de Louise Erdrich (Albin Michel) et La saison de l’ombre de Léonora Miano (Grasset).

Pendant la soirée, la porte-parole du Prix des libraires du Québec, Fanny Mallette, a participé à la mise en lecture des 10 écrits finalistes en compagnie de Claude Despins, Maxim Gaudette et Thomas Hellman.

Trois citations pour Simon Boulerice

Enfin, Catherine Trudeau, porte-parole du Prix jeunesse des libraires du Québec, a dévoilé les finalistes de ce volet, qui compte trois segments, autant pour la littérature québécoise qu’étrangère. Les lauréats seront connus le 17 septembre et Simon Boulerice, du côté québécois, est cité trois fois pour ses livres Un verger dans le ventre – avec Gérard DuBois – (La courte échelle), Edgar Paillettes (Québec Amérique) et Jeanne Moreau a le sourire à l’envers (Leméac).
 



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos