Accueil Divertissement
 
JDM
Marie-Pier Côté - Romancière à 12 ans
© Photo Le Journal
Marie-Pier Côté écrit des histoires depuis ses toutes premières années

MARIE-PIER CÔTÉ

Romancière à 12 ans

Par Claudia Larochelle
Le Journal de Montréal
08-02-2007 | 08h57
De la mi-octobre 2005 à la mi-juin 2006, la jeune Marie-Pier Côté a gardé bien secrète son entreprise. Tous les jours, ses devoirs bouclés, l’adolescente de 12 ans écrivait en cachette de ses parents. Ils ne se sont doutés de rien jusqu’à ce que Les Intouchables décident de publier son roman.

Tout ça a pris forme à la suite du refus d’un professeur de lire sa production écrite jugée trop longue. Comprenant la consigne donnée à tous les étudiants de sa classe de première année secondaire, Marie-Pier Côté a décidé pourtant de poursuivre pour elle-même son histoire en l’alimentant de toutes les idées nées des conversations entre elle et sa meilleure amie.

À12 ans, Marie-Pier Côté reconnaît que son plaisir d’écrire lui est venu en même temps que la vie. Depuis qu’elle sait écrire, elle invente et couche sur papier les histoires nées de son imagination.

Une grande surprise
«J’ai écrit beaucoup de nouvelles. Je le faisais pour mon plaisir sans vraiment avoir le goût de les voir publiées. Avec ma meilleure amie aussi, on avait commencé un roman ensemble. Nous nous sommes arrêtées au moment d’une panne d’inspiration après 20 pages. Cette fois, je ne m’attendais pas à ça!»

Laura l’immortelle, son héroïne, fait partie des membres de la communauté des Immortels. Ils sont armés d’épées et sont entraînés au combat. Ils sont épiés par les Guetteurs qui prennent des notes.

Dans cet univers sombre, la jeune romancière guide son lecteur à la découverte d’un mystère. Marie-Pier Côté a eu recours à Internet pour expédier les pages de son roman futuriste à la maison d’édition Les Intouchables. Elle répondait ainsi à l’invitation faite aux internautes et aux écrivains en herbe. Parmi quelque 125manuscrits, le sien a été choisi à peine quelques jours après qu’elle l’eut expédié. La surprise a été grande et Marie-Pier a toujours du mal à comprendre ce qui lui arrive lorsqu’elle tient son petit livre entre ses mains.

Le fantastique
«J’ai toujours aimé lire, dit-elle. Pour moi, c’est un vrai hobby. Les Chevaliers d’émeraude d’Ann Robillard, les Stephen King et toute la littérature fantastique m’attirent. À mon âge, beaucoup de mes amis chattent. Ils écrivent en reproduisant les sons. Moi, je ne fais pas de fautes et quand je les lis, je ne comprends rien. J’ai toujours beaucoup aimé écrire. Je ne peux me passer de le faire chaque jour.»

Avec une mère professeur de français et un père qui ne lit, selon elle, que des livres pratiques et techniques, Marie-Pier Côté a choisi une voie qui n’est pas si étrangère à la famille. Elle continue d’écrire. Un deuxième roman, elle le souhaite sans avoir trop d’attentes, sera peut-être publié. Pour l’instant, elle aborde avec une certaine gêne et un stress bien compréhensible les différents médias qui s’intéressent à sa si jeune vocation.

Laura l’immortelle
Marie-Pier Côté
Éditions Les Intouchables

haut