Chroniques

Chronique Bande dessinée

Nicolas Fréret
Canoë

La Pastèque se lance dans la pizza

La Pastèque se lance dans la pizza

Nous suivrons les aventures d'Arthur, un jeune livreur de pizza.Photo Pascal Girard / La Pastèque

Nicolas Fréret

Tout garni, voilà un projet intrigant. Le 11 janvier, La Pastèque lancera un grand projet de bande dessinée 100 % numérique qui se déclinera en 12 œuvres réalisées par 12 auteurs québécois au cours des 12 prochains mois avec le 20e anniversaire de la maison d'édition montréalaise en ligne de mire.

Les 12 illustrateurs impliqués dans cette aventure artistique devront mettre en image le fil conducteur scénaristique écrit en amont par l'auteur André Marois - prix du Gouverneur général pour Le Voleur de sandwichs - en fonction du médium numérique qu'ils auront choisi.

Le mandat confié au scénariste, nous-t-il dit, consistait à «inventer une histoire qui nous emmènerait de janvier à décembre 2017, avec 12 épisodes qui s'enchaînent. Il fallait donc un fil narratif, mais qui laisserait suffisamment de liberté à chacun pour s'exprimer dans sa portion.»

Nous suivrons ainsi les aventures d'Arthur, un jeune livreur de pizza plongé malgré lui dans une «quête rocambolesque».

Il faudra attendre un peu pour connaître les détails, mais comme La Pastèque fait rarement les choses à moitié, je m'attends à quelque chose d'original et de détonnant. Elle prévient d'ailleurs qu'elle voit «les choses en grand».

En décembre, on devrait se retrouver avec une aventure dessinée en BD défilante, en mini-jeu vidéo, en réalité virtuelle ou encore en 360 degrés. Un «terrain de jeu interactif» sera même aménagé dans un espace public à Montréal durant l'été.

On nous dit aussi que les lecteurs seront appelés à interagir avec l'œuvre, et même à l'influencer. Comment? Mystère pour le moment.

Des auteurs québécois talentueux

«Pour les auteurs qui sont peut-être moins familiers avec les médias interactifs, c'est à la fois épeurant et excitant, estime la formidable illustratrice Julie Rocheleau (La Petite Patrie). Ce sont de nouveaux horizons, mais aussi de nouvelles contraintes. C'est un peu comme découvrir une quatrième dimension. Chaque chapitre de l'histoire sera différent bien sûr, autant dans la technologie impliquée que dans le style visuel. Ce sera un auteur, un univers.»

«C'est une chance d'expérimenter dans un nouveau médium à travers un projet inspirant avec une "gang" talentueuse», a commenté pour sa part la célèbre Isabelle Arsenault (Jane, le renard et moi, Louis parmi les spectres)

Quant à Cathon, (La liste des choses qui existent), elle est davantage dans le doute et l'excitation parce qu'elle n'a pas encore commencé à travailler sur sa partie, qui sera publiée plus tard dans l'année. «Je suis curieuse de voir ce que ça va donner. C'est plus de travail d'équipe que d'habitude pour moi. Ça va me dégourdir!»

Le dégourdissement pourrait bien être général, pour les auteurs, pour l'éditeur, pour les lecteurs et finalement pour la bande dessinée au sens large.

Vous pourrez retrouver l'ensemble du projet tout sur la plateforme en ligne Toutgarni.com.

Chaque œuvre sera publiée au début de chaque mois dans son intégralité. C'est Pascal Girard qui a été choisi pour débuter les aventures d'Arthur, le livreur de pizza, héros - ou anti-héros - de Tout garni. Premier épisode à lire donc, dès mercredi prochain.

Geneviève Godbout et Rémy Simard travaillent sur les épisodes de février et mars.

«Les œuvres réalisées ne seront pas imprimées, même si les participants viennent tous du livre jeunesse ou de la BD», a souligné André Marois.

Enfin voici la liste des auteurs en charge de la garniture du projet: Isabelle Arsenault, Pascal Blanchet, Cathon, Cyril Doisneau, Patrick Doyon, Pascal Girard, Geneviève Godbout, Jacques Goldstyn, André Marois, Guillaume Perreault, Julie Rocheleau, Rémy Simard et Stéphane Poirier.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos