Chroniques

Chronique Bande dessinée

Nicolas Fréret
Canoë

4 BD à lire absolument cette année

4 BD à lire absolument cette année

Les 4 BD qu'on vous recommande.Dessins Le Lézard noir, La Pastèque, Daniel Maghen et La Gouttière

Nicolas Fréret

Je vous recommande cette semaine les lauréats des quatre prix décernés au cours de l'année par l'Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD): Chiisakobé, La Femme aux cartes postales, Les Voyages d'Ulysse, et le tome 2 de la série Supers.

Je suis membre de l'ACBD et, à ce titre, je participe à l'élection du Grand Prix de la critique, du Prix Asie, du tout nouveau Prix Jeunesse et bien sûr du Prix de la critique de la bande dessinée québécoise. C'est donc tout naturellement que je vous invite à découvrir ces œuvres qui ont su se démarquer dans le flot annuel gigantesque de la production de BD.

Chiisakobé - tome 1: Le serment de Shigeji

Le premier tome de Chiisakobé, qui en compte déjà quatre, a reçu le 10e Prix Asie de la critique ACBD 2016.

Après le décès accidentel de ses parents et l'incendie qui a ravagé l'entreprise familiale, le jeune maître-charpentier Shigeji décide de reprendre l'affaire envers et contre tous - avec en tête les mots de son père: «Quelle que soit l'époque dans laquelle on vit, ce qui est important, c'est l'humanité et la volonté» - avec l'aide de Ritsu, une amie d'enfance embauchée comme gouvernante. Il prend aussi sous sa coupe cinq enfants perturbants échappés d'un orphelinat.

Il s'agit d'une adaptation en manga d'un roman historique de Shûgorô Yamamoto écrit en 1957, mais transposé dans le Japon actuel. Un formidable manga où la finesse et la poésie de la vie côtoient un humour inébranlable.

Chiisakobé - tome 1: Le serment de Shigeji
de Minetaro Mochizuki
Le Lézard noir
208 pages

La Femme aux cartes postales

Ce roman graphique complet a remporté haut la main le 2e Prix de la critique de la bande dessinée québécoise 2016.

C'est un énorme coup de coeur, un trop-plein d'émotions même. Ce genre de BD que l'on aime relire encore et encore.

Les deux auteurs nous emmènent parallèlement sur la Main, à Montréal, à la fin des années 50, lorsque le jazz y était roi, et à Sainte-Émilie-de-Caplan au début des années 2000. C'est ce village de Gaspésie que l'héroïne, Rose, a fui à la fin de son adolescence pour aller faire entendre sa voix dans la métropole et tenter d'y faire carrière.

Elle y a retrouvé son ami d'enfance, Roméo, excellent pianiste gaucher rebaptisé Lefty King, et y a fait la connaissance du talentueux trompettiste Art McPhee. Ensemble, ils deviendront incontournables dans les cabarets de Montréal, jusqu'à l'émergence de Robert Charlebois et l'explosion du rock'n'roll.

Plutôt que de se raconter dans un carnet intime, Rose s'achète des cartes postales, sur lesquelles elle résume sa vie et ses sentiments, avec fraîcheur et candeur.

«La femme aux cartes postales» est un roman graphique riche, passionnant, surprenant, émouvant et grand public. Quant au dessin, il est absolument superbe.

La femme aux cartes postales
de Jean-Paul Eid et Claude Paiement
La Pastèque
232 pages

Les Voyages d'Ulysse

Quelque part au 19e siècle, un peintre sans muse, donc paumé, embarque sur le bateau du capitaine Salomé dans le port d'Istanbul, avec l'espoir de la retrouver. Et avec elle son inspiration. Mais la femme au caractère bien trempé qui est la barre du navire ne le laisse pas monter à bord gracieusement. Elle aussi à une quête en tête. Et c'est justement un peintre que recherche cette mystérieuse Salomé. Un peintre dont sa propre mère fut la muse avant de mourir. Or, son nouveau passager l'a connu par le passé.

Les Voyages d'Ulysse est une épopée poétique graphiquement sensationnelle. Emmanuel Lepage, qui nous a habitués à la beauté ultra-réaliste, exploite la mer à merveille. Une aventure en peinture, en quelque sorte. À moins que ce ne soit une peinture de l'aventure. À mettre sur votre liste des BD indispensables à lire cette année.

Les Voyages d'Ulysse
d'Emmanuel Lepage
Éditions Daniel Maghen
272 pages

Supers - tome 2: Héros

Supers a inauguré le Prix ACBD Jeunesse, qui sera remis chaque année désormais au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, en France, qui a lieu au début du mois de décembre.

Trois frangins orphelins abandonnés sur Terre par leurs parents originaires d'une autre planète se retrouvent livrés à eux-mêmes avec des pouvoirs extraordinaires, dont ils ne savent que faire. Ils optent pour la double vie, qui leur permet d'avoir une partie de leur existence normale, tout en mettant leurs aptitudes à profit pour aider ceux qui en ont besoin.

«Entièrement mis en scène du point de vue des enfants, le récit captive les jeunes lecteurs autant par son action trépidante que par sa proximité avec l'intimité des personnages», selon l'ACBD.

Signe que cette bande dessinée marque les esprits, le premier tome de Supers sera traduit en anglais et sera disponible aux États-Unis en 2017 sous le titre Heroes par l'intermédiaire de l'éditeur du célèbre Craig Thompson, Top Shelf.

Supers - tome 2: Héros
de Dawid et Frédéric Maupomé
Éditions de la Gouttière
112 pages



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos