Yan Lauzon/Agence QMI
Agence QMI

Gala Québec cinéma: Xavier Dolan primé, mais ses vedettes boudées

Gala Québec cinéma: Xavier Dolan primé, mais ses vedettes boudées

Xavier DolanSébastien St-Jean / Agence QMI

Yan Lauzon/Agence QMI

Sans surprise, Xavier Dolan a continué à garnir sa riche collection de prix avec les Iris du meilleur film et de la meilleure réalisation pour son drame «Juste la fin du monde», dimanche soir, lors du tout premier Gala Québec cinéma, qui remplace les Jutra.

Étrangement, après avoir mis la main sur le prix remis pour la meilleure distribution des rôles plus tôt cette semaine au Gala des artisans Québec cinéma, le cinéaste a vu toutes ses vedettes françaises - Nathalie Baye, Marion Cotillard, Gaspard Ulliel et Léa Seydoux - mordre la poussière.

Aux trois étoiles féminines de l'Hexagone, on a préféré Mylène Mackay dans le rôle-titre de «Nelly» et Céline Bonnier qui a prêté ses traits à Yvonne Sauvageau pour «Embrasse-moi comme tu m'aimes».

Chez les messieurs, Gabriel Arcand - encensé grâce à sa prestation en tête d'affiche du drame «Fils de Jean» - a eu le meilleur sur Gaspard Ulliel alors que Luc Picard a profité de sa présence au sein de la distribution du film «Les mauvaises herbes» de Louis Bélanger afin de mettre la main sur le prix de la meilleure interprétation dans un second rôle.

Louis Bélanger a quant à lui pu savourer une deuxième victoire, la qualité du scénario de la comédie dramatique qu'il a écrite avec Alexis Martin lui ayant valu un prix Iris.

«1:54» le préféré

Même s'il était notamment confronté au film le plus populaire de l'année dans les salles obscures, «Les 3 p'tits cochons 2», et à la plus récente oeuvre de Xavier Dolan, «Juste la fin du monde», c'est le premier long métrage de Yan England sur l'intimidation, «1:54», qui a obtenu la faveur du public au terme d'un vote en ligne.

Pour la première fois, l'industrie du septième art québécois a innové en attribuant un trophée pour la révélation de l'année. C'est le nouveau venu Rykko Bellemare, remarqué dans «Avant les rues» de Chloé Leriche, qui a obtenu ce trophée.

Dynamique duo

La grande fête du cinéma québécois marquait aussi le baptême d'Édith Cochrane et Guylaine Tremblay à l'animation de la soirée. Et elles se sont fort bien tirées d'affaire. En plus d'offrir un duo dynamique, elles ont été rafraîchissantes et débordantes de naturel.

Elles ont débuté en force en s'embrassant sur la bouche. Parmi leurs autres bons coups, la lecture de messages sur les réseaux sociaux par «Bro» (Édith) et «Bitch» (Guylaine) ainsi que les auditions comiques des autres actrices pour plusieurs films québécois.


Tous les gagnants du Gala Québec cinéma présenté dimanche:

Meilleur film

«Juste la fin du monde»

Meilleure réalisation

Xavier Dolan - «Juste la fin du monde»

Meilleur scénario

Louis Bélanger, Alexis Martin - «Les mauvaises herbes»

Meilleure interprétation - Premier rôle féminin

Mylène Mackay (Nelly) - «Nelly»

Meilleure interprétation - Premier rôle masculin

Gabriel Arcand (Pierre) - «Le fils de Jean»

Meilleure interprétation - Second rôle féminin

Céline Bonnier (Yvonne Sauvageau)- «Embrasse-moi comme tu m'aimes»

Meilleure interprétation - Second rôle masculin

Luc Picard (Patenaude) - «Les mauvaises herbes»

Révélation de l'année

Rykko Bellemare (Shawnouk) - «Avant les rues»

Meilleur film documentaire

«Manoir»

Meilleur court métrage | Fiction

«Mutants»

Meilleur court métrage | Animation

«Vaysha l'aveugle»

Prix du public

«1:54»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos