Agence QMI

Xavier Dolan dans la course aux Oscars

Le drame Juste la fin du monde de Xavier Dolan est le choix du Canada pour représenter le pays dans la course aux Oscars. Il tentera de se tailler une place parmi les cinq finalistes de la catégorie du meilleur film en langue étrangère pour le gala prévu le 26 février 2017.

Le jeune cinéaste s'est réjoui de cet honneur, vendredi après-midi. «Juste la fin du monde a été une expérience extrêmement riche et approfondissante déjà. De revenir ici et d'apprendre ça, c'est enthousiasmant», a-t-il commenté.

«Une responsabilité»

Avec cette belle nouvelle, le réalisateur de 27 ans est toutefois conscient qu'il y a des attentes dirigées vers lui et son long métrage.

«Ça vient avec une responsabilité et un suivi qui est un peu un travail très douloureux et une présence accrue, a-t-il laissé savoir. C'est comme si on nous confiait une responsabilité. Ça vient avec autant de bonheur que d'espoir.»

Pour la deuxième fois en trois ans, le réalisateur de Mommy se voit donc offrir une chance de briller à la soirée hollywoodienne récompensant le meilleur du septième art.

Déjà lauréat du Grand Prix à Cannes, «Juste la fin du monde» a enregistré, mercredi, le meilleur départ en France pour une œuvre de Xavier Dolan qui a dirigé des stars telles que Nathalie Baye, Vincent Cassel, Marion Cotillard, Léa Seydoux et Gaspard Ulliel.

Mettre fin à la disette

Xavier Dolan et les vedettes de «Juste la fin du monde» auront par contre fort à faire s'ils veulent mettre la main sur une prestigieuse statuette dorée lors de la 89e cérémonie des Oscars, car le Canada n'a pas goûté à la victoire depuis le sacre de Denys Arcand avec «Les invasions barbares» en 2004.

C'est déjà la troisième fois en carrière que Xavier Dolan voit un de ses longs métrages être celui en qui le pays fonde ses espoirs pour les Oscars, après J'ai tué ma mère et Mommy. Par contre, il n'a toujours pas réussi intégrer la courte liste des nommés.

L'an dernier, le drame Félix et Meira du Québécois Maxime Giroux avait aussi tenté sa chance grâce au Canada, mais sans succès. Les membres de l'Académie des arts et des sciences du cinéma ont plutôt récompensé le drame de guerre hongrois Le fils de Saul.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos