Isabelle Hontebeyrie
Agence QMI

Assaut sur Londres: dans la mire des terroristes

Isabelle Hontebeyrie

Après Assaut sur la Maison-Blanche, voici que c’est la capitale britannique qui est la cible de terroristes. Gerard Butler, Aaron Eckhart et Morgan Freeman se retrouvent donc au cœur de l’action, une fois de plus.

Au Pakistan, une attaque par drone tue un couple et leurs invités pendant la célébration de leur mariage. Mais, le père de la mariée Aamir Barkawi (Alon Moni Aboutboul), un vendeur d'armes et l'un des hommes les plus recherchés au monde, jure de se venger.

Parallèlement, deux ans après les événements de Washington D.C., Mike Banning (Gerard Butler) et sa femme Leah (Radha Mitchell), attendent leur premier enfant. L'homme est toujours chargé de la protection du président américain Benjamin Asher (Aaron Eckhart), tandis qu'Allan Trumbull (Morgan Freeman) est devenu vice-président. Or, le premier ministre britannique meurt dans des circonstances étranges. Ses funérailles se tenant à Londres, Banning se prépare, avec la directrice des services secrets Lynne Jacobs (Angela Bassett), à y accompagner le président.

On s'en doute, les obsèques sont l'occasion pour Aamir Barkawi (Alon Moni Aboutboul) et son fils Kamran (Waleed F. Zuaiter) de s'en prendre aux chefs d'États présents à Londres. Mike Banning doit donc tout faire pour protéger le président et s'allie avec une agente du MI6 (Charlotte Riley), tandis que, de l'autre côté de l'Atlantique, Allan Trumbull tente d'intervenir.

La même équipe, mais quelques changements...

Non seulement Gerard Butler reprend son rôle de Banning, mais l'acteur a tenu à produire cette suite. Pour son coproducteur Alan Siegel, «dans le premier film, Gerry a créé un vrai héros que le public avait hâte de revoir. Banning est cool, intelligent et possède un excellent sens de l'humour. De plus, lui et le président ont une relation presque symbiotique. Sur un plateau, Gerry a une présence indéniable, mais je crois que ce qui me frappe le plus chez lui, c'est son éthique de travail. Il ne travaille pas pour lui, mais pour le film. C'est pour cette raison qu'il est devenu producteur et c'est pour cette raison que nous avons produit sept films ensemble. Un jour, il deviendra un excellent réalisateur parce qu'il est très attentif aux détails.»

Creighton Rothenberger et Katrin Benedikt, les deux scénaristes de Assaut sur la Maison-Blanche ont été appelés pour jeter les bases de Assaut sur Londres, puis les auteurs Christian Gudegast et Chad St. John ont peaufiné l'histoire. C'est ainsi que la vie familiale de Banning est explorée de manière plus détaillée et que la relation entre le président et son garde du corps est moins hésitante que dans le premier volet.

Radha Mitchell, qui reprend son rôle de Leah, la femme de Banning, a détaillé à quel point elle avait apprécié ces ajouts. «Les personnes qui veillent sur le président et qui se retrouvent dans des situations de stress énormes sont de vraies personnes à qui l'on demande de risquer leur vie pour leur pays. J'ai trouvé particulièrement intéressant de pouvoir montrer comment sont ces gens dans leur vie privée, chez eux. C'est ce qu'on voit dans les scènes entre Banning et Leah. Banning fait un métier stressant, mais Leah porte également une partie de ce fardeau. On voit bien, dans le film, à quel point le fait d'être un héros est un travail d'équipe.»

Londres, mais pas tout à fait!

La scène d'ouverture du mariage au Pakistan n'a pas été tournée dans ce pays, mais en Inde, dans le palais Meghniwas, une résidence privée du Rajasthan pendant trois jours. Puis, l'équipe de production, dont le réalisateur Babak Najafi, a pris le chemin de l'Europe. Car, grâce à la magie des décors et des effets spéciaux, peu de scènes ont été tournées là où elles sont censées se dérouler.

Par exemple, la scène de l'écrasement de l'hélicoptère présidentiel américain, Marine One, n'a pas été filmée à Hyde Park (un parc en plein cœur de Londres), mais à Langley Park, lieu qui existe depuis 800 ans, propriété d'une famille anglaise. C'est l'aéroport de Dunsfold (construit par les Canadiens pendant la Seconde Guerre mondiale) qui tient lieu de l'aéroport de Stansted. Par contre, les séquences à Somerset House ont bien été filmées à cet endroit, où se déroule tous les ans la semaine de la mode de Londres. Et ce sont dans les Pinewood Studios, non loin de la capitale britannique, qu'ont été reconstitués l'intérieur de la Situation Room (cette pièce servant aux interventions spéciales et top secrètes) de la Maison-Blanche, quelques extérieurs de Washington D.C. de même que le parc de Battersea à Londres.

Par contre, tout le reste a été tourné dans des studios... de Bulgarie! C'est donc dans la ville de Sofia que l'équipe a passé la majeure partie de son temps, créant des intérieurs et des extérieurs aussi parfaits que possible. La cathédrale St Paul de Londres, là où se déroulent les funérailles du premier ministre britannique, a été entièrement reproduite à l'identique... et à l'échelle!

C'est également à l'intérieur des studios de Nu Boyana, que des routes ont été construites de toutes pièces et transformées en Mayfair et en Soho, deux quartiers iconiques de Londres. L'intérieur du bureau ovale, le repaire de Kamran Barkawi et même... Air Force 1, l'avion présidentiel ont été entièrement recréés en Bulgarie!

Assaut sur Londres déboule sur les écrans de la province dès le 4 mars.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos