Cédric Bélanger
Agence QMI

À votre pop-corn!

Le cinéma du temps des Fêtes - À votre pop-corn!

Cédric Bélanger

Dernière mise à jour: 17-11-2011 | 16h45

Par tradition, le temps des Fêtes est la saison de l’abondance pour les cinéphiles québécois, qui peuvent se gaver des principaux prétendants dans la course aux Oscars. L’année 2011 ne fera pas exception et on pourra voir les nouveautés de plusieurs cinéastes de renom.

Steven Spielberg monopolisera quelques salles de cinéma puisqu’il présentera non pas un, mais bien deux nouveaux longs-métrages. Les Québécois pourront voir avant le reste du Canada les très attendues aventures de Tintin, tandis que Cheval de guerre, dont on dit beaucoup de bien, sera déballé le jour de Noël.

Le même jour, le réalisateur des Heures et du Liseur, l’Anglais Stephen Daldry, dévoilera un autre sérieux candidat à un Oscar, Extremely Loud and Incredibly Close, drame qui met en vedette Tom Hanks et Sandra Bullock.

Après avoir fait un tabac avec son film sur Facebook, Le réseau social, l’année dernière, David Fincher est déjà de retour avec son adaptation du premier roman de la série Millenium, The Girl With the Dragon Tattoo. Sa Lisbeth Salander (Rooney Mara) fera-t-elle comme celle personnifiée avec conviction par Noomi Rapace dans la trilogie de films suédois, basés sur les écrits de l’auteur Stieg Larsson?

Fincher pourrait fort bien s’assurer d’un siège dans le Kodak Theater avec cet opus, tout comme Alexander Payne (The Descendants), Steve McQueen (Shame) et le Français Michel Hazanavicius (The Artist), dont les films, qui paraîtront tous dans les prochaines semaines, ont une chance légitime d’obtenir une ou plusieurs nominations en vue de la cérémonie des Oscars.

Il y a aussi les films qui ne retiendront probablement pas l’attention des membres de l’Académie, mais qui feront remplir plusieurs sacs de pop-corn, comme les suites de Mission: impossible et Sherlock Holmes, de même que le grand retour à l’écran des Muppets.

Mais le champion toutes catégories pourrait bien être le premier volet de la fin de la saga Twilight, qui mise sur une horde de fidèles adolescentes parmi sa clientèle. Même s’il paraît ce week-end, Révélation devrait faire le plein au box-office jusqu’au passage du père Noël.

TRANQUILLE DANS LE CINÉMA QUÉBÉCOIS

Ça s’annonce plus tranquille du côté du cinéma québécois. Seul le très beau premier film d’Anne Émond, Nuit #1, prendra l’affiche en décembre. Malgré ses qualités, on ne parle pas ici d’une oeuvre pouvant rivaliser avec les gros canons américains.

Cette accalmie permettra peut-être à deux des meilleurs longs-métrages du Québec sortis récemment, Monsieur Lazhar et Le vendeur, de poursuivre sur leur lancée. Ils ont jusqu’à maintenant connu des débuts intéressants au box-office.

L’année dernière, la production québécoise du temps des Fêtes était constituée de Lance et compte et L’appât, deux films destinés au grand public qui ont obtenu un certain succès aux guichets malgré des critiques dévastatrices.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos