Isabelle Hontebeyrie
Agence QMI

Rétrospective de la saga

 Harry Potter  - Rétrospective de la saga

Isabelle Hontebeyrie

Dernière mise à jour: 08-07-2011 | 13h54

Cela fait 14 ans ce mois-ci que l’auteure britannique J.K. Rowling lâchait Harry Potter - ainsi que Hermione et Ron, les sorciers et leurs baguettes magiques, Voldemort et Poudlard, Dumbledore et Gryffindor et tous les autres - sur le monde.

Sept romans au succès assourdissant plus tard et une somme de 15 milliards en revenus des romans, des films et des produits dérivés plus tard, et J.K. Rowling est l’une des personnes les plus riches du monde.

Son compte en banque sera encore plus dodu dans quelques jours puisque le dernier des huit films - Harry Potter et les reliques de la mort, partie 2 - prend l’affiche le vendredi 15 juillet.

Pour commémorer la fin de la franchise la plus lucrative de l’histoire du cinéma (les revenus de la saga cinématographique, qui sont de plus de 6,4 milliards, battent ceux de James Bond, Star Wars et Le seigneur des anneaux), nous avons pensé honorer le jeune homme à la cicatrice en forme d’éclair et tous ses amis en présentant une dernière fois les sept films précédents.

À LIRE AUSSI:

HARRY POTTER À L’ÉCOLE DES SORCIERS - 2001

4.5 étoiles

La version cinématographique de Harry Potter à l’école des sorciers est à certains égards, meilleure que le premier roman de J.K. Rowling pourtant adoré des enfants. Le film accélère les choses, oblitère les informations superflues et les distractions et fait preuve de plus de mordant dans sa description d’un personnage principal.

L’approche centrée sur les enfants - on y suit Harry (Daniel Radcliffe) et ses meilleurs amis Ron (Rupert Grint) et Hermione (Emma Watson) - est l’une des raisons pour lesquelles le film intéressera moins les adultes.

HARRY POTTER ET LA CHAMBRE DES SECRETS - 2002

5 étoiles

Si vos enfants ont l’intention de continuer à développer leur relation avec Harry Potter et tout ce qui touche, de près ou de loin, au jeune sorcier... pourquoi prendre la peine de lire cette critique? Le film sort aujourd’hui. Vous allez le voir. Point final

Ce que vous voudrez peut-être savoir de Harry Potter et la chambre des secrets est qu’il est plus une aventure et aussi plus excitant que le premier volet. Le film est particulièrement long, mais tellement bien mené et rempli que le temps passe vite. Essayer de ranimer un sens de l’émerveillement chez les enfants est sans conteste considéré comme une entreprise un peu vieillotte mais c’est exactement ce que veut faire J.K. Rowling.

HARRY POTTER ET LE PRISONNIER D’AZKABAN - 2004

4 étoiles

De toutes les horreurs auxquelles Harry Potter a dû faire face dans sa jeune vie, rien n’arrive à la cheville du monstre qu’il rencontre dans Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban.Oui: c'est la puberté et non, ce n’est pas une blague - Harry, Hermione et Ron sont en train de grandir, et cela signifie qu’un Harry plus vieux et plus sage vogue inexorablement vers des aventures plus sombres et dangereuses.

Ce sont deux heures palpitantes au cinéma et le film constitue un exercice beaucoup plus sombre que les deux précédents. C’est le premier film de la saga Harry Potter qui ne semble pas s’adresser principalement aux enfants.

HARRY POTTER ET LA COUPE DE FEU - 2005

3.5 étoiles

C’est le film dans lequel notre jeune sorcier ne doit pas seulement affronter son ennemi, mais aussi franchir le pont qui sépare l’enfance de l’adolescence. Ce film donne à son trio de jeunes vedettes l’occasion de prouver qu’ils peuvent faire bien plus à l’écran que de simplement réagir à des sorts et à des choses qui font peur.

C’est un film merveilleux pour une pléthore de raisons, mais plus particulièrement parce que Mike Newell et Steven Kloves, le réalisateur et le scénariste, sont aussi attentifs aux personnages qu’aux événements. Pour nous, ce Harry Potter est le plus engageant.

HARRY POTTER ET L’ORDRE DU PHÉNIX - 2007

3.5 étoiles

Deux choses se sont produites quand la fin de la saga romanesque s’est rapprochée. Tout d’abord, les livres ont commencé à être de plus en plus gros. Et ensuite, l’intrigue a commencé à s’accélérer. Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom (Voldemort)renaît. Harry est un jeune homme et le sort commun des deux personnages propulse le récit.

Harry devient un soldat et entraîne ses amis dans cette « milice » magique afin de combattre les Mange-Mort de Voldemort. C’est un schéma parfait pour un film. Daniel Radcliffe y applique certaines des leçons de jeu apprises récemment et c’est sa meilleure performance jusqu’à présent.

HARRY POTTER ET LE PRINCE DE SANG-MÊLÉ - 2009

5 étoiles

Trahison, chagrin, désillusion: notre jeune sorcier est entré dans le monde des adultes. C'est un Harry Potter très différent des précédents. Révolues les énormes scènes d’action et les détails interminables. À leur place, on trouve des événements plus sombres et plus effrayants ainsi que des émotions complexes.

Malgré l’humour et l’émerveillement ainsi que quelques scènes délicieuses sur le premier amour, un avant-goût de l’affrontement inévitable avec Voldemort domine désormais le monde de Harry Potter. Le rythme est formidable et le film ne traîne pas en longueur. Le fait que le réalisateur David Yates rende le tout frais est la plus grande prouesse du film.

HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT,PARTIE 1 - 2010

3.5 étoiles

Mort, peur, paranoïa, torture, fascisme, objets magiques qui noircissent l’âme : pas étonnant que tout le monde air l’air pâle et grave. Même pour des Anglais. Mais comme le dit le Ministère de la magie : «ce sont des temps bien sombres». C’est un peu comme si Pourdlard avait effectué un échange d’étudiants avec Moldor.

La décision de diviser le livre en deux est encore discutable, mais pas pour des motifs financiers. Les fans seront contents de voir à quel point le roman de Rowling a été porté à l’écran, mais ce film flirte avec l’ennui. Et nous demeurons à l’endroit même d’où nous sommes partis : à attendre la vraie magie.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos